Catégorie : Bulgarie

PECTOPAHT *

Deux nouvelles étapes en Bulgarie avant de sortir d’Europe.

Passage par Veliko Tarnovo ; ancienne capitale lovée dans les méandres d’une rivière. Les maisons de la vieille ville sont les unes sur les autres, construites sur des berges abruptes. La ville a perdu son caractère passé de capitale ; mais conserve quelques monuments, une grosse forteresse, etc.

DSCF1745 Stitched Panorama DSCF1770

8km de sentiers qui montent et qui descendent, et on découvre un petit monastère « miraculeusement » épargné par un glissement de terrain.

IMG_3380 IMG_3375 DSCF1791
On récupère un peu de nos kilogrammes perdus dans les bons resto’ du pays ; ça ne coûte pas cher du tout, et on y mange bien ! Le choix est même trop important (surtout quand la carte est intégralement en cyrillique) et va du plat simple (un bol énorme de carotte et choux) aux brochettes de viande (derniers plats de porc avant longtemps !) et pas mal d’abats (tripes, foie, cœur…) et puis toujours du yaourt, des poivrons rouges, du « fromage blanc »,…

On poursuit ensuite notre route à Plovdiv.
C’est une grande ville (la seconde du pays), avec des gens qui prennent des coups en terrasses, des petits vieux qui jouent aux échecs dans la rues, on va encore bien manger dans de bons PECTOPAHT et se perdre en face des étals de Yaourts bulgares (tous vendus en pots de 400g ; 1.5%, 2.6%, 3%, 3.6%, 4.0%, 4.5%, 6.6% de matière grasse : il y en a pour tous les goûts !)
On trouve également dans la rue, de petites échoppes à maïs, agrémentés de ketchup, sel, mayo, sauce soja, etc… Au choix!

IMG_7743IMG_3411

IMG_7830

IMG_7823

Et Plovdiv est aussi l’une des plus vieilles villes du monde. Paris n’existait pas encore que Plovdiv rayonnait par sa culture et son commerce. Impressionnant de voir des vestiges d’un stade de 30000 personnes (comme dans BenHur, pour les courses de chars) ou de se dire qu’il y a près de 2000 ans, des personnes en toges ont posé leurs fesses sur les gradins de l’amphithéâtre.

DSCF1834 IMG_7753
Il y a aussi un riche patrimoine ottoman, avec tout un vieux quartier à flanc de collines, des maisons de riches marchands du XIXème siècle (les Turcs sont restés longtemps dans cette région).

DSCF1856 DSCF1865 DSCF1864 IMG_7785 IMG_7783

Et puis, comme c’est la dernière fois qu’on verrait des monastères orthodoxes, on est allé visiter des popes à Bachkovo.

Stitched Panorama IMG_7801

On y découvre aussi un grand choix de miels, et confitures…!

IMG_7790

Autre « spécificité » bulgare : le oui et le non de la tête, inversé par rapport à nous ! Ils font comme les indiens ! Ils balancent la tête de droite à gauche pour dire oui, et de haut en bas, pour dire non !
Quiproquo assuré !

IMG_7839

Allez, on part pour Istanbul!

 

 

 

  • PECTOPAHT… RESTAURANT bien sûr!

 

 

Au pays des Yaourts

On arrive donc claqué à Sofia. Il fait beau, et nos premières impressions à la sortie du bus sont plutôt bonnes.

Armés de nos 3 mots de vocabulaire bulgare, on monte dans un taxi pour déposer nos affaires chez Nicolas et Clément, nos hôtes. 2 français installés à Sofia depuis 1an et demi, qui nous ferons découvrir la Bulgarie, ses danses, ses spécialités culinaires, ses coutumes très nombreuses… ! On partagera de bons repas bulgares et bretons (galettes complètes et crêpes beurre-sucre…parfait !), une soirée électorale, une balade dans la ville, et de bonnes discussions… !

On découvre donc Sofia pendant 4 jours : les églises orthodoxes, les bulgares plein de dévotion et les popes, les très nombreuses bougies que les fidèles achètent tout au long de la journée, les icônes, plus dorées les unes que les autres ; le lev (la monnaie) ; on retrouve Sylvie Vartan, star locale !; la « cuisine cuisinée » avec des légumes cuits, et grillés, et en sauce, et de la viande… ; les fraises à 2 lev les 500g au marché dit « aux femmes » (soit à peine plus d’1euro), les grandes avenues pavées ; les grands immeubles de l’époque soviétique ; les montagnes environnantes enneigées et le mont Vitocha ; les monastères dont celui de Rila ; la gare de train de Sofia (peut-être un peu trop grande… !) où tout est écrit en bulgare…et en français ; le parc des ex-statues communistes ; le métro tout neuf ; les sites de fouilles ajournées ; le tramway des années 50-60, offert par l’Allemagne (un des tram dans lequel on était, a renversé une personne… arrêt pendant 1h, police, ambulance…) ; les mamies qui vendent deux trois fleurs dans la rue ; la source d’eau ferrugineuse à 38° ou les Sofiotes (petits et grands) viennent remplir de grands bidons ; la relève de la garde du Palais du Président ; les quelques charrettes tractées par des chevaux, arrêtées au feu rouge du carrefour ; les boitiers électriques des immeubles décorés ; les vieilles Lada parfois ; le marché aux puces, dont les stands exposent quelques objets nazis ou soviétiques ; les restaurants, dont la carte en cyrillique nous « obligent » à commander au pif, découvrant à chaque fois, des plats bons et pas chers ; le peu de touristes, encore ; le parc de Boyana, sa cascade et son église du XIème siècle, entièrement peinte et classée unesco; et olives, « croissants au fromage», et yaourts… ! tout va bien… !

Stitched Panorama DSCF1428 DSCF1464 DSCF1456 IMG_7498 IMG_7504 DSCF1479 IMG_7528 IMG_7533 DSCF1494 IMG_3314 DSCF1532 IMG_7564 DSCF1506 DSCF1498

Le monastère de Rila, à 180km au Sud de Sofia, nous a permis de prendre un bain de couleurs, de lumière et de tranquillité.
Les briques noires et rouges, les enduits blancs, les fresques, les dômes en taule noire, les arcades, et les habitations des moines en bois sculptés…
Et puis à l’intérieur, les popes bénissent des « gri-gri », ça sent la cire fondue et le soleil laisse passer ses rayons par les minces ouvertures, de l’or partout, des icônes encore.
C’est beau ! On ne sait plus où regarder, on ne voit pas le temps passer. C’est doré, coloré, lumineux et calme… !

DSCF1550 IMG_7632

IMG_7630 DSCF1591 IMG_7647 DSCF1625 Stitched Panorama

En quittant Sofia, on fait une halte à Lovetch, pour aller visiter le monastère de Troyan. Ville « sans charme », trop grande pour le nombre d’habitants (aujourd’hui 2 fois moins qu’à l’époque communiste) mais une usine de voitures (les Chinois délocalisent en Bulgarie). On profitera tout de même du vieux quartier aux maisons bulgares traditionnelles.
Brice est tout de même embêté, l’office du tourisme, enfin…ce qui semble en être un, ne dispose pas de plan de la ville… !

DSCF1729 IMG_7660 IMG_3350 DSCF1708 Stitched Panorama

Note 1 : Brice a oublié son sweet dans le placard d’une auberge
Note 2 : Marion a oublié une chaussette de Brice dans la machine à laver à Sofia

Ça sent mauvais…

Très content de nos hôtes, on leur prépare à diner la veille de notre départ.

des légumes grillées, viande en sauce… petit apéro, mais sans prétention…
On s’amuse bien, et on va se coucher le ventre plein…

… en plein milieu de la nuit, des crampes d’estomac, nausées, et diarrhée pour tous les deux ; pas drôle, une nuit bien courte… mais un train à prendre ce matin à 8h15 à la gare…
Fatigué comme pas croyable on arrive à la gare tant bien que mal ; et on monte dans notre train…
Les toilettes des trains français sont pas supers mais ceux des trains bulgares bien pire !… merveilleux voyage pour nous donc : nous les avons malheureusement trop fréquentées…

C’est notre gare, on descend, la bouche pâteuse, et pas super réveillés…
Au moment où le train repart… on se rend compte que Brice à oublier sa besace avec quelques papiers, son appareil photo et notre ordinateur…

Direction le chef de gare pour lui expliquer nos ennuis… il en a averti le chef de train et les prochaines gares. Et nous a dit de repasser demain ou après-demain..

Donc pour l’instant, on est arrivés à Lovetch…
La suite demain, après une plâtré de riz et une bonne nuit…

АН БУРЛИНГ *

En Bulgarie, un nouveau challenge se présente à nous : le CYRILLIQUE.

Alors en fait, ce sont plein de lettres qui pourrait de près de loin (parfois très loin) ressembler à l’alphabet latin… sauf que ce n’est que tromperie et perfidie pour nous faire faire de grosses erreurs de lecture et que les gros bulgares se moquent de nous à gorge déployée.

Par exemple, le В se prononce V, car pour faire le son B il faut Б.
И
donne le son i ; et si T veut bien dire T, en minuscule, il faut l’écrire m
P
se prononce R car pour faire le son P il faut utiliser П et Х est bien entendu un H aspiré.
Sans oublier les Ц (ts),Ч (tch), Ш (sh), Щ (sht)…
Et puis des caractères étonnants tels que Ю(iu),Я (ia) et Ж (je)…

On passe nos journées à lire à voix haute dans la rue, à mettre deux minutes pour chaque mot, et parfois se rendre compte que Крем Карамел se prononce simplement crème caramel.

 En gros, notre environnement depuis 4 jours, c’est ça :

la gare de Rila
la gare de Rila
les guichets de la gare de bus
les guichets de la gare de bus
au resto
au resto
les destinations du bus
les destinations du bus
XEROX
XEROX
le prochain concert de Sylvie Vartan
le prochain concert de Sylvie Vartan
en attendant le bus...
en attendant le bus…
  • en bourlingue, en traduction phonétique