en-bourlingue

Nos rencontres

portraits-1 portraits-3 portraits-2Les Visages du Voyage
Graziehvalaблагодаряteşekkür ederimευχαριστώ תודה רבה לך – شكرا- متشکرم rahmat – рақмет – рахмат
谢谢 – ขอบคุณ –
शुक्रिया
ਦਾ ਧੰਨਵਾਦ – 감사 – terima kasih ສະແດງຄວາມຂອບໃຈ – ཐུགས་རྗེ་ཆེ་། – 謝謝
Thank You – Merci

DSCF2157K’rá Diêu – De Pakse à Luang Prabang – Laos
K’rá Diêu, c’est un peu le pote qu’on aime bien mais, avant même de le voir, on sait qu’on va s’engueuler, mais on reste pote quand même, parce qu’on l’aime bien.
Plus notre séjour à ses côtés avançait, et plus on redoutait tous les matins la journée à son guidon. Mais grâce à elle, nous avons pu aller visiter des coins reculés du Laos, d’y comprendre certaines choses que l’on aurait pas pu autrement, de s’énerver et de s’émerveiller, de s’étonner et de se fâcher, de se perdre et de nous retrouver.

IMG-20151211-WA0002Yunita (et Faiz), Yuda (et Tatha… mais nous n’avons pas de photo…)
Gorontalo – Sulawesi – Indonésie
C’est encore une fois une jolie aventure Couchsurfing qui s’est déroulée.
Ces trois-là, on n’est pas prêt de les oublier.
Leur générosité, leur gentillesse et leur ouverture d’esprit nous ont permis de faire de nos passages à Gorontalo de « petits séjours entre potes ».

IMG_0059 DSCF2116 DSCF2641Théo, Éloïse, Antonio et Marek / UnaUna – Sulawesi – Indonésie
Ils viennent d’Hollande, de Belgique, d’Espagne et de République Tchèque, et ce sont nos compagnons de vie insulaire.
Instructeur, Dive Master Trainees ou déjà diplômé, ils partageront notre quotidien, nos plongées, nos soirées films, murder game, saguer, et papote.
Ce sont nos potes ! On se retrouvera sur la route, ou ailleurs!

DSCF2092Tante, Bani, Naldi et Dedi / UnaUna – Sulawesi – Indonésie
Bani, Naldi et Dedi, sont les captains chargés des bateaux de plongées, et des bouteilles à transporter.
Leur anglais est approximatif, ils sont un peu jeunes, mais leur compagnie est agréable et nous permet de pratiquer un peu de notre bahasa.
Et puis Tante ! Ah Tante !
Son sourire, chaque jour, nous embaume de douceur et de chaleur affective.
Elle nous régale de ces plats mitonnés dans la bonne humeur bon enfant typique de l’Indonésie.
Son rire résonne, c’est un brin de soleil!

DSCF7320

DSCF0350Ian, Ne’Wa, Ma’Semo et toute cette famille – Ke’te Kesu – Indonésie
Ian, est une pile, un rayon de soleil qui donne le sourire à toute sa délicieuse famille qu’elle vient visiter pour travailler à son livre sur la culture locale. Peut-être est-ce lié à cette culture Toraja, justement si atypique par rapport au reste du pays, mais Ian ne ressemble à aucun autre Indonésien. Elle a un fort caractère, elle est émancipée, et pleine de projets. Tous les trois, nous sommes copains comme cochons (au pays du bakso babi) et on ne se lasse pas de trainer ensemble si bien que notre départ sera douloureux.
Et puis comme ses « grands-parents » Ne’Wa et Ma’Semo, elle nous accueille à bras ouvert.
On est considéré comme les cucuk et nous nous sommes pris d’affection les uns pour les autres.DSCF6724Sura – KM Tidar / Kajuara – Indonésie
Quel sacré numéro ce Sura… Une rencontre improbable sur un bateau qui nous emmène finalement à passer 5 jours à ses côtés et ceux de son entourage. Sa famille par procuration.
Car Sura doit se sentir un peu seul, alors il veut tout nous raconter, tout nous montrer, son chapeau vissé sur sa tête.
Il doit être aussi un peu insomniaque, alors tous les matins il nous réveille à l’aube, et tant pis si le repas n’est pas prêt avant 3 heures. Il est un peu fou fou aussi, il ne se sépare jamais de son transistor, et n’es jamais fatigué : une vrai pile.
Mais grâce à lui, à sa gentillesse, et sa générosité, on aura eu l’occasion de voir des choses qui n’existent pas dans les guides, de vivre une expérience unique et intense.

DSCF7200Paddu et Chitra – Plateau de Dieng / Salatiga – Indonésie
Qui aurait cru que de tendre le pouce sans trop de conviction pour rejoindre le plateau de Dieng nous aurait conduits à passer plusieurs jours dans une ambiance tamul, autour de bons mets indiens nous rappelant par la même occasion de nombreux souvenirs.
Le friendly-kidnapping à la sauce curry nous a encore frappés : rien n’a pu se faire comme nous l’avions initialement prévu, mais en nous « laissant porter » nous avons pu vivre une expérience d’accueil encore une fois extraordinaire au regard de nos références françaises.

DSCF3051Nila, sa famille, son mari et ses amis – Mungka – Indonésie
Décision de dernière minute de passer par le pays Minang.
Ces sociétés matrilinéales où toutes les soeurs – et leurs familles – vivent ensemble.
On y restera une petite semaine chahutés deci-delà, pour une balade dans les rizières, pour un tour à la chasse, pour rigoler lors de la fête du village, ou juste à papoter au pied de la maison… et des buleh, on est toujours content de les accueillir.
DSCF0960Violetta & Pulsie – PekanBaru – Indonésie
On est marqués de recevoir autant en si peu de temps et par des gens qui ne nous connaissaient pas et que nous ne connaissions pas non plus. Ils nous ont offert, sans compromis, plus que ce qu’auraient fait nos amis ou familles. Incroyable aussi de se sentir si proches de personnes vivant pourtant à 10 000 km de nos références.
24 heures sur 24 ensemble pendant 5 jours et pourtant, jamais nous ne nous sommes ennuyés.
Nos deux hôtes nous ont invités dans leur vie. Leur complicité a égayé notre séjour à Pekanbaru et leur faim insatiable nous a fait découvrir la gastronomie de Sumatra.
Une profonde amitié est née, on les aime beaucoup et ils nous ont réellement rempli le cœur de bonté… et nos estomacs de bons mets.

Note : Violetta recueille des chats des rues, abandonnés ou mal-nourris.
Aujourd’hui, elle s’occupe de plus de 120 chats. En Indonésie, les gens n’adoptent pas.
En Europe, certains aiment beaucoup les chats, et ceux-ci pourraient être émus par son sacerdoce.

DSCF7064 DSCF6756 DSCF6653 DSCF6640 DSCF6578Kash-Kash – Bandre – Krishna – Chef – Prakash – Gri – Madhav – Ramlal – Motiram – Rishma – Biroh
Amritsar – Inde
Une expérience de volontariat, et voilà comment on passera 12 jours en compagnie de ces népalais venus travailler ici, à la haveli.
Des moments simples de quotidien, des blagues, des questions, des leçons de natation, de géographie et de langue, des cours de cuisine, des assiettes séchées et des verres essuyés.
C’est une rencontre multiple. Avec chacun d’eux, nous avons partagés des moments privilégiés. On en reparti le cœur lourd. Ils sont courageux et forts. C’est une belle leçon de vie que nous avons apprise.

DSCF6333

Parambir et Amarbir – Chandigarh – Inde
Avocats le jour, insatiables noctambules la nuit.
Ils sont marrants ces deux frangins, des bons copains aussi. Ils nous font tout partager, même les débarquements intempestifs de potes à pas d’heures. Mais chuuut, Papa et maman qui habitent en dessous ne sont pas au courant.
Que voulez vous, c’est l’hospitalité sikh.
Et elle est partagée par toute la famille, même par la maman qui nous nourrit bien et emmène Brice chez l’homéopathe…
On s’est prévu un road trip ensemble pour dans deux ou trois (ou quatre ?) ans dans le Cashemire.

DSCF4322Mahindra – Varanasi – Inde
Le long des quais de Varanasi, il y a des centaines de bateliers qui proposent leurs services à des milliers de touristes… Un rendez-vous avorté a fait que nous nous sommes repliés sur l’esquif de Mahindra.
Nos karma et le siens étant certainement compatibles, il nous invite dans sa modeste maison, à partager un repas et son histoire avec sa femme et ses trois enfants.
C’est simple, spontané et plein d’affection.

DSCF2345Uncle and Auntie  – Guwahati – India
Les parents de Saurav nous on accueillis comme si nous faisions partie de la famille. Simplicité, sincérité et spontanéité, et du véritable amour.
Auntie nous a ouvert sa cuisine, alors que notre chambre avait été rangée lorsque nous rentions le soir, linge plié et encens allumé.
Nous nous asseyons avec Uncle, pour papoter de l’Inde, de l’actualité, et de rien.
Nous étions « à la maison », avec beaucoup d’affection reçue…

DSCF2095Saurav – Guwahati – India
Un matin à 6h, nous croisons Saurav dans une rue d’Itanagar. On sort tous d’une nuit passée dans le bus. Nous papotons, et le courant passe directement. On profite de la soirée ensemble, et puis on se retrouve deux semaines plus tard, à Guwahati.
Il nous invitera même à vivre quelques temps chez lui et ses parents, un excellent cocon.
C’est une rencontre simple, ponctuée de longues soirées partagées.
On attend Saurav en France pour lui apprendre à skier !

DSCF2031Setu – Shillong – India
Dans le bus pour rejoindre Guwahati (depuis Bomdila), on rencontre Setu. Et hop, c’est parti pour des heures de papotes. On mange ensemble, on s’assoit à côté, on s’échange nos numéros, email, tout !
Au moment de se quitter, à la gare, on n’a passé que quelques heures ensemble, mais déjà, nous savons que nous nous reverrions.
On décide donc d’aller passer quelques jours à Shillong. Setu est Bihari (du « main land India« ) mais fait une thèse sur les sociétés matriarcales dans le Meghalaya. Il est féministe et communiste engagé. Et on passe 2 jours avec lui, à se balader dans la ville, à rien faire, ensemble. Une relation sans aucune retenue, sans gène aucune.
Ah Setu, tu nous manques déjà !

DSCF9532 NRMegha et Rajish – Tezpur – Inde
Rencontrés au détour d’une rue, la volubile Megha et son père Rajish nous inviterons à célébrer notre premier Holi dans les meilleures conditions. Procession solennelle autour d’un bûcher dans la plus pure tradition du Rajastan et le lendemain, rendez-vous est pris pour « prendre des couleurs » en famille. Puis direction les rues de Tezpur où la fanfare, rencontrée la veille, nous transformera la fête en apothéose… avant que nous ne sombrions sous les effets du bangh, une préparation sucrée de noix, de crème … et de narcotique consommée traditionnellement pour Holi. Heureusement, Rajish sera présent pour bien s’occuper de nous.
De superbes souvenirs de toutes les couleurs.
DSCF7146 NRRachel et Xavier – 7 Sisters – Inde
Rencontrés à Imphal, nous traverserons finalement le Nagaland et une partie de l’Arunachal Pradesh ensemble.
Plus de 4 semaines à découvrir le Nord Est indien tous les 4… en dormant le plus souvent dans la même chambre !
Rachel l’Américaine et Xavier le Vendéen, s’ils sont partis depuis plus de 2 ans et demi, sont beaucoup plus sédentaires que nous, mais aussi plus pressés car sur le chemin du retour… notre vision du voyage différera parfois, mais on est très contents d’avoir fait un bout de route ensemble.
DSCF7565Rose (et les Lotha de Wokha) – Riphyim – Inde
Notre venue dans son petit village prendra Rose de court. Elle parle un anglais parfait, et c’est donc naturellement qu’on nous conduit à elle. Elle est institutrice dans l’école publique du village. Pas de chance, tous les enfants suivent l’enseignement des écoles chrétiennes, elle n’a donc que 4 élèves à sa charge… et encore faut-elle qu’elle reçoive le support didactique ! Et en discutant, on comprend que cette jeune fille au caractère bien trempé, voudrait bien voir le monde, ou du pays au moins… C’est injuste que nous puissions le faire et pas elle…

DSCF59611Sarah et Julien – Hsipaw – Myanmar
Nos deux amis Belges rencontrés à Hsipaw… On a passé 3 jours tous ensemble avec nos trois « guides ». On a tout de suite accroché, on s’entendait bien, et se comprenait bien (ne nous leurrons pas : le Français a beaucoup aidé), jamais de sujet tabou, jamais mal à l’aise. On ne s’est jamais ennuyé ensemble. On ne sait pas où on se retrouvera, on ne va pas dans la même direction… et Bruxelles nous semble encore bien loin, mais ils font partie des gens qu’on reverra avec un très grand plaisir et sincère simplicité.

DSCF7519Jiang Siyan (Tim) et Liu Xu (Ana) – Chongqing – Chine
C’est un couple très simple qui nous accueille, et on passe ces quelques jours, bien installés, à papoter et échanger. On cuisine pour eux des plats bien français, bien de chez nous (île flottante, légumes farcies, pain perdu…) Ils sont en train de préparer leur départ pour la Nouvelle-Zélande. Pour eux aussi, c’est le grand saut!
Ils sont drôles et très ouverts. C’est une rencontre toute naturelle et bien agréable.
Limite on serait bien restés un peu plus longtemps.

DSCF7238

Chris – Xi’an – Chine
Chris est bien différent, trop différent des autres Chinois qu’on a pu rencontrer, au point qu’on en oublie parfois qu’il l’est. Il parle un perfect american english et est un peu (trop) critique avec ceux qui ne le parle pas si bien.
Il parle beaucoup de son expérience et on comprend rapidement qu’il n’est pas à sa place en Chine. Et son mal-être se traduit par une légère peur de décevoir, et une attitude un peu changeante. Mais il se dévoilera beaucoup à nous. Et nous apprécierons nos longues soirées d’échange.
Il attend avec grand espoir les réponses à ses demandes d’études en Angleterre. Le projet de sa vie : partir pour ne jamais revenir.

DSCF4550

Shabab et Farooq – Osh – Kirghizistan
On passe une petite semaine en coloc’ avec Farooq et Shabab, pakistanais et indien respectivement. On a réussi à passer le cap des « 3 jours » et à passer du statut de « guest » à « roomate », et ça n’a pas été facile!
Ils font leurs études de médecine ici, et on sera content de parler religion, anatomie et voyages. Nos conversations seront simples et ouvertes. Ce sont deux personnes très tolérantes et d’une extrême gentillesse. Et nos estomacs, tranquillement, vont devoir s’adapter au plats épicés…!
DSCF4216Kanat, Acylbek,
Bıbıira et Jasgül – Kara kol – Kirghizistan
Quelques jours passés dans la ferme de Kanat et sa famille nous auront permis de vivre en immersion chez des Kirghiz, et partager simplement leur vie.
Cela nous aura surtout ouvert les yeux sur notre propre quotidien, et nous aura donné une belle leçon de vie…

DSCF1656Jumakador et Saltanat – Kojumkul – Kirghizistan
Jumakador, Saltanat et leur famille nous ont accueillis simplement chez eux pour une nuit. Pas de chichi, on nous laisse la place de choix dans la toute petite pièce qui leur sert de maison, nous sert du thé, du bon pain frais, et un diner rustique bien chaud. On compare le prix des chevaux au Kirghizstan et en France… et ils nous trouveront même un camion le lendemain pour continuer notre trajet. L’hospitalité kirghize par excellence.

DSCF9398Yousuf, Jahan, Näzig et Merjen – Asghabat-Turkménistan
On est accueilli par Yousuf et sa famille comme des rois, dans cette ville toute blanche et si étrange. Alors qu’on a un peu de mal à comprendre ce pays, on sera contents de pouvoir échanger avec Yousuf, qui, même s’il n’est pas très critique (ce qu’on s’étonne…), nous apprendra de nombreuses choses sur LE président!
Jahan est au petit soin avec nous, Näzig joue tout le temps toute seule et Merjen est un monstre ! 🙂

20140824_231104_resizedTakahiro et Sharon – Mashhad – Iran
On a rencontré Sharon chez Vali, à Mashhad, et cette chinoise voyage seule depuis un an. En Egypte, en Inde, en Asie, … Elle est un peu tête en l’air (elle n’a pas fait attention que son visa iranien avait expiré…!), mais c’est chouette de passer de bonnes soirées ensemble. Elle est sur le chemin du retour, en se croisera en Chine!
Taka est sur la route depuis 3 ans. Il a quitté San Francisco et rentre tranquillement au Japon sur sa Suzuki DRZ400 (plus de 90000km!)
On mangera chez notre hôte des soba/soy sauce ! Et, finalement, on se recroisera à Khiva et Tachkent en Ouzbékistan.

DSCF8842Suzanne et Martin – Mashhad – Iran
Nous sommes très heureux d’avoir rencontré Suzanne l’Hollandaise et Martin le Danois. Nous nous sommes très vite sentis proches d’eux : ils sont partis à peu près à la même date que nous, ont le même humour; on sent qu’on fait un peu le voyage dans la même optique… à cela près qu’ils voyagent à vélo! plusieurs milliers de km depuis les Pays Bas. Image gravée à jamais dans la mémoire de Brice : le matin de leur départ, ils sont tous les deux venus nous saluer tout équipés, côte à côte, avec un goodbye de la main…!
On se recroise pendant 3 jours à Samarkand. Et puis chacun sa route… avant notre prochaine rencontre!

DSCF7198Nader, Nouchine, Elena, Fozieh, Taher, Zeynab et Delmia – Téhéran-Iran
Nader et sa famille sont la quintessence de l’hospitalité iranienne. On sera accueillis comme des shah chez Fozieh (la maman de Nader), avec sa sœur Zeynab, sa nièce Delmia, et son frère Taher. Trois jours de bonheur partagé (en tout cas par nous !). On ne s’est jamais autant sentis « à la maison » depuis notre départ.
On est reparti chargé de cadeaux (Merci Nouchine pour les voiles!), et le cœur un peu serré.

DSCF6208Ümit – Ankara – Turquie
Ümit, c’est notre hôte AirBnB d’Ankara, il vit tout seul, il n’est pas vraiment marrant et il n’a pas l’air de savoir y faire en relation humaine… Mais on passera quelques jours, confortablement installés, à tenter de parler un peu de français, un peu de turc, un peu d’anglais. Et il nous a aussi bien aidés dans nos nombreuses démarches de visa ! Parce que ce ne sont pas que les personnes avec lesquelles on s’entend le mieux qui nous marquent…

DSCF6105Manuel et Nathalie et Jules– Safranbolu/Amasra – Turquie
Adeptes de voyages, et même depuis qu’ils sont trois ; c’est une jolie rencontre sur les marches de l’auberge de Safranbolu. On partira en voiture avec eux à Amasra, puis après-midi plage/papote/château de sable. On est en vacances, c’est cool ! On papote voyages, ce sont de grands bourlingueurs ! On se sent proches de leur expérience, de leur vision du voyage, … tout s’est fait simplement. Et surtout, Jules avait 6 mois alors qu’ils partaient tous les 3 à Istanbul : le défi est lancé (!)

DSCF5710Natia, Suza et Maya – Sarpi/Trabzon – Géorgie/Turquie
Une rencontre folle, improbable. On ne s’était pourtant vus que deux minutes la veille dans le bus ; et on n’a même pas discuté… mais dès qu’elles nous ont reconnus dans la rue, on a été comme volontairement pris en otage ; d’abord un simple café chez Suza, puis elles nous offrent plein de cadeaux ; on les retrouve à la foire le soir même, et nous trainent avec elles toute la soirée ! Un grand bol de gentillesse, tellement spontané !

_SCF5629Sehran et Gülçin – Istanbul – Turquie
Trop marrants ces hôtes airBnB de Kadıköy à Istanbul. Serhan n’a pas eu peur de partager le petit déjeuner avec nous malgré son (très) faible niveau d’anglais ; et on n’a pas du tout eu de problème pour communiquer… et même parler politique ! Un peu de turc, un peu de croquis, google traduction et des mimes, on s’en sort plutôt bien !
On a aussi été accueilli à bras ouverts par leur bande de potes ; on ne sait pas si les nôtre en aurait fait autant !

IMG_0579Ufuk – Ayvalık / Istanbul – Turquie
On se rencontre sur le bateau de plongée à Ayvalık, et on papotera pendant la journée ! Les numéros de téléphone et mails sont échangés et on se retrouve, 3 mois après à Istanbul ! On a l’impression qu’on ne s’était quitté que quelques jours auparavant, et surtout qu’on a toujours été potes. Simple comme relation, joli début !

DSCF5494

Carlos et Ramzi – Nazareth – Israël
La maison de Ramzi est vieille de 350 ans, avec de gros murs en pierre, et à l’intérieur, tout est « home made ». ça donne une impression de bric-à-brac, un musée avec de vieux objets à dépoussiérer, un atelier avec un poste à souder, une perceuse, deux scies circulaires, des coquillages en vitrine et des médailles de sa carrière de policier.
Ramzi est arabe-chrétien-grec orthodoxe-Israélien. Mais né à Nazareth en 1947, il est né Palestinien.
Mais Ramzi est avant tout Israélien, et fier de son pays… même si il ne mâche pas ses mots pour le critiquer !
Il nous fait visiter son toit aménagé, avec vu sur Nazareth. Trop fier d’allumer sa guirlande de noël alors qu’il fait 38°C! Le moment devient encore plus improbable lorsqu’il met un CD des années 90…. Gala : Free from desire… !

On rencontre Carlos également chez Ramzi. Carlos est mexicain et il voyage un peu, et se cherche beaucoup. Sa vie n’est pas simple, et on prend beaucoup de temps à parler, et lui à se dévoiler… C’est une jolie rencontre, émotion et confessions sincères au programme.
On va voir le match ensemble Mexique-Hollande, partageant une limonade et un falafel.
Soirée sur le toit donc avec Ramzi.
Et il nous offre son maillot du Mexique !
C’est simple et spontané. Ok, on ira à Playa del Carmen un jour!

DSCF4832

Rait – Aqaba – Jordanie
A peine arrivés à Aqaba, on découvre le petit café Al Firbous, coincé sous les arbres, shisha, thé et kirkedi… Rait, curieux, viendra s’installer avec nous pour parler de notre voyage, mais aussi du monde économique, de la politique, de la Jordanie… et pendant 3 jours, le rdv est pris pour s’y retrouver et relancer, à chaque fois, de longues discussions et blagues.

Impossible de parler de toutes les rencontres qui nous ont touchées en Jordanie tant elles sont nombreuses ; d’autant plus qu’elles sont aussi spontanées qu’éphémères.
En vrac :
– Ahmed un chauffeur de taxi Palestinien (de Jénine) qui ne parlait pas un mot d’Anglais mais qui tenait absolument à voir nos photos de téléphone (tout en conduisant dans le trafic ammanite), et à enseigner à Brice les mots « camion », « voiture », « vélo », « station essences », « université »… enfin tout ce qui passait devant nous.
– Le vieux bédouin du Firbous qui, même si personne ne comprenait aucune de ces paroles (certainement à cause de sa dentition extrêmement limitée), nous a offert un gros paquet de M&M’s.
– Hany, le gérant de l’hôtel d’Amman, toujours à nous sourire et à vouloir papoter… au-delà du nécessaire.
– Youssef, le bédouin de la route des Rois ; Mohamed notre chauffeur s’arrête sur le bord de la route pour la pause photo/clope. Mais ça se transforme en atelier réflexion/déco’ pour transformer la gargote de Youssef en petite tente d’accueil. Il nous offrira même un sachet d’herbe digestive.
– et puis les gens qui nous aident dans la rue, les automobilistes qui nous lancent un welcome, notre petit marchand de jus de tamarin sur la rue King Hussein…

DSCF4598

Yaeli et Ido – Jérusalem – Israël
Ce sont nos deux coloc’ de Jérusalem.
On est « comme à la maison », et cette semaine chez eux est vraiment simple, entre amis.
Yaeli nous convie au repas de Chavouot, avec ses amies, tandis qu’on partage un repas de Shabbat avec Ido et sa famille.
On prend du temps pour papoter, sur la terrasse, Jérusalem by night : les voyages, leurs expériences, notre situation, leur situation, le futur de la Terre Promise…

IMG_9097

Kibrus – Paphos – Chypre
Grâce à l’aide de l’état (et dû à sa condition de « réfugié » du nord – i.e. chassé de ses terres dans le nord) Kibrus tient un troquet dans la propriété d’un Chypriote turc (donnant donnant CQFD).
Aux lendemains des élections européennes, il nous dit aussi que l’Europe n’a causé que des problèmes sur l’île. une bonne guerre, ça nettoierait un peu tout ça, ça élaguerait… bon… les jeunes avec leurs gameboy, il savent plus utiliser leurs doigts; son dernier, il voudrait qu’il fasse plombier : c’est un métier qui rapporte de nos jours…
Mais il est aussi très gentil Kibrus (et il fait de superbes pommes frites), tous ses amis, sa femme et lui ; nous ont conviés à une soirée latina dans un bar. ça fait longtemps que nous n’avions pas fait la fête. Merci Kibrus !

IMG_9133

Nicolas – Paphos – Chypre
Nicolas vient de l’autre « côté » de la ligne verte ; après la prise de Famaguste par les Turcs, il est venu à Paphos pour travailler sur les fameuses mosaïques. Le hasard a fait que nous l’avons rencontré à la terrasse d’un café… et qu’il nous a compté l’histoire de la ville pendant près d’une heure.
Ayant suivis ses conseils ; nous reviendrons l’en remercier le lendemain dans son ateliers de peinture (dans lequel on trouve de tout ! des icônes, des femmes nues, des portraits, de la poterie…) autour d’une bonne limonade.

DSCF3648

Corinne – Nicosie – Chypre
Corinne est prof’ de math’ au lycée Français de Nicosie… mais en fait, c’est pas vraiment une vraie prof’ de math’.
Elle aussi aime bourlinguer… mais nous sommes de pauvres amateurs à ses côtés !
Son truc, c’est de se poser un temps, et de bosser pour repartir en vadrouille ; et elle a pas mal fait son chemin… tous les soirs, on « buvait » ces récits de voyage de cette « grande sœur » qui s’est très bien occupé de nous au cours de notre séjour.
Elle s’est amourachée de l’Espagnol, et surtout des Caraïbes (et aussi du Vénézuela)…
Pour l’instant à Chypre… mais ce n’est que temporaire… et nous on veut bien venir la revoir !

DSCF3069Özgür et Onur – Kaş – Turquie
Özgür doit avoir notre âge ; diplômé ingénieur maritime, ça le tentait moyen de travailler en tant que tel ; il s’est donc tourné vers sa passion, la plongée.
Onur lui est un peu plus vieux, il a bien bourlingué aussi grâce à son ancien boulot dingue de plongeur professionnel pour la production de pétrole. Comme ça ne branchait plus trop sa femme qu’il vive dans un caisson à 8.5 bar plutôt qu’avec elle ; il est dorénavant aussi instructeur sur l’Anemon ; le bateau d’Hasan Kaptan.
Tous deux auront bien pris le temps de nous accompagner dans ces plongées mais surtout de partager un peu de leur vie avec nous… 2 jours sur un bâteau, ça donne du temps pour papoter !

IMG_8383

Hayrettin – Selçuk – Turquie
Alors que nous jouions pénards au tavla  en sirotant un thé entourés de papys oisifs au pied de l’aqueduc, un vieux monsieur s’approche de nous ; commence à nous dire « dangereux, c’est dangereux ça ! » … on va finalement avoir un cours de stratégie de backgammon.
Puis on va continuer à papoter ;  il était autrefois guide germanophone, mais il parle un peu français grâce à de bons restes du lycée.
On lui raconte notre petite histoire, lui nous raconte la longue sienne qui a débuté il y a longtemps sur la rive bulgare du Danube. Mais il est turc, et en tant que guide il est fier de nous expliquer où il est bon d’aller… Et puis la nuit tombe, il se fait tard, et on ira donc dîner de notre côté.
Mais on le retrouvera un peu plus tard dans la nuit et on repapote… il jettera aussi un coup d’œil sur carnet de Marion ; le commentera de quelques mots turcs d’une main tremblante… puis le reprend du début (a-t-il déjà oublié qu’il vient tout juste de regarder cette pages ?)… on lui réexplique la fourmi, le marché, les pommes de terre, la mosquée…

IMG_3611Serdar – Ayvalık – Turquie
C’est avec Serdar que Marion a passé son niveau 1 de plongée. Accompagnée de son amie Burcu (qui parle anglais, et spécialement venue d’Ankara pour nous !), on passe 2 jours à se faire des signes de mains, des traductions interposées, des mimes… C’est pas si simple la technique plongée ! ce qui donne lieu à beaux moments de rigolade et d’incompréhension !
Serdar (ainsi que le Capitaine et Süleyman, son acolyte) va super bien s’occuper de nous. Il offre à Brice ces 4 plongées… pendant que Marion révise avec lui son niveau.
C’est pour Marion une belle entrée en matière dans le monde de la plongée.

IMG_3544

Levent, Nihal et Kahan – Ayvalik – Turquie
Alors qu’ils ne nous ont vu que 20 minutes à notre arrivée; Levent et Nihal (deux profs qui travaillent même parfois après 17h!) nous invitent à dîner chez eux le lendemain soir, parce qu’ils nous « sentaient sympas ». Et même si Nihal ne parle pas du tout anglais, elle est loin d’être farouche, on arrive à communiquer avec des signes et google traduction en fond d’écran. On est accueilli avec générosité et gentillesse et simplicité à manger des köfte  avec un match de foot en fond sonore. Même dans l’appart dans lequel nous logeons et malgré les péripétie, tout est fait pour qu’on s’y sente le mieux, et Levent est plus qu’à l’écoute!

bertanBertan – Istanbul – Turquie
Une belle rencontre avec Bertan, qui nous accueille chez lui avec une incroyable simplicité et confiance ! On sera reçus comme des amis ! On est invités au resto, à droite et à gauche… ! On a pu avoir un bel aperçu de l’Istanbul des vrais Stambouliotes, à travers leurs habitudes culinaires et leur générosité presque incontrôlable. Il faut jouer de ruse pour ne pas être constamment invités : mais il nous reste beaucoup à apprendre ! Bertan est gourmand, et sa gourmandise nous mène de burgers, en café turc/narguilés avec une vue panoramique sur le Bosphore, en passant par le petit dej’ turc du dimanche. Il nous apprend le turc, enfin…les premières bases ! et la bonne prononciation ! On sera très heureux de le revoir pour lui montrer nos progrès dans un bon mois.

sofia Nicolas et Clément – Sofia – Bulgarie
2 français installés à Sofia depuis 1an et demi, Clément s’est passionné pour la culture bulgare et ses danses traditionnelles qu’il pratique assidûment, Nicolas l’a suivi ! Ils nous ont fait découvrir la Bulgarie, ses spécialités culinaires, ses coutumes très nombreuses… ! On a partagé de bons repas bulgares et bretons (galettes complètes et crêpes beurre-sucre…parfait !), une soirée électorale, une balade dans la ville, et de bonnes discussions… !

mostarMeša – Mostar – Bosnie-Herzégovine
Ancien joueur du Panathinaikos reconverti en karateka 7ème dan, il nous a tout raconté de Mostar ! Tout le monde le connaît, s’il y a un problème, on l’appelle, si on a faim, on l’appelle, si quoi que ce soit, on l’appelle ! Une vraie grande gueule qui ne s’arrête jamais… mais quel accueil ! Il nous a même laissé les clefs de sa maison alors qu’il partait pour partir une semaine en vacances…!

rabSlavica – Rab – Croatie
Rencontrée au coin d’une rue, Slavica portait des bûches de bois (!) et nous notre sac à dos. Professeur de littérature à la retraite, galeriste, poète, elle s’est jurée de nous trouver un endroit où dormir sur l’île de Rab, en basse saison ! On a erré avec elle durant deux bonnes heures, pour finir dans un hôtel miteux… Elle nous a retrouvé à l’embarcadère, sous la pluie, le lendemain. Et nous a offert un de ses livres de poésie dédicacé ! On s’est quitté en embrassades !

rijekaDrago et Lydia « Mother » – Rijeka – Croatie
Ce sont les parents de notre hôte qui nous accueillent : Drago et « Mother ». Embêtés que nous n’ayons nulle part où dormir les 2 nuits prochaines, ils nous proposent alors de nous loger dans un autre de leurs appartements qu’ils prêtent aux amis.. ! Ça fait 15 min qu’on se connait… ! On part donc habiter dans un appartement du plus grand confort dans une grande tour de l’époque de la fédération yougoslave. L’appart est hyper clean ! Pas étonnant, « mother » est très maniaque… Mais on s’est attaché à le lui rendre propre ! On se sent vraiment chez nous pendant ces 3 jours passés à Rijeka, et la générosité de Drago et « Mother » est étonnante et attendrissante… Ils viennent nous dire au revoir et nous conduisent au port pour prendre notre bateau pour l’île de Rab – photo/embrassade/et bon voyage… !

Une idée, une réflexion, une pensée...

  1. charlotte dit :

    ça fait plaisir de les rencontrer ! C’est bien aussi de mettre des visages sur des noms ..!

  2. ptilou dit :

    Trop bien cette rubrique! Bisous

  3. magoldo dit :

    D’accord avec p’titlou on a même l’impression de les connaître

  4. aude dit :

    j’adore cette rubrique !!!!

  5. Mel dit :

    Super rubrique !
    La classe d’avoir son portrait dedans !
    Et ça , ça fera de super souvenirs…parce que les gens, c’est important !

  6. Dadoo dit :

    Mais grave !! C’est super comme idée ca !!! J’aime beaucoup

  7. Memeline dit :

    M-line like aussi! ça marche les rencontres par skype durant votre voyage? 😉

  8. Martin from Twisting Spokes dit :

    Guys we made it to Uzbekistan 🙂 Thanks for the nice words! We really enjoyed meeting you as well and are sure we will meet again! Have fun 🙂

  9. Cat dit :

    C’est le plaisir des voyages, les rencontres avec l’autre !Que c’est chouette ce que que vous vivez !

  10. pariente dit :

    j,adore cette page de portraits que je decouvre… c’est super émouvant. bravo.
    je vous embrasse fredo (la fille du bureau d’à coté!!)

  11. Le meilleur pote de Brice dit :

    Vous avez rencontre personne depuis la chine?

  12. Le meilleur pote de Brice dit :

    Marrant je relis cette section, et je me rends compte que je suis très jaloux de toutes ces personnes qui ont eu la chance de passer 1 soirée, 3 jours, 12 jours ou plus avec vous. Ce blog, mais aussi cette section sur les rencontres donne forcement envi de sauter dans un avion et de venir passer une soirée a papoter avec vous, a gouter plein de plats différents, a essayer de comprendre comment vous avez pas vraiment changés, mais comment vous êtes devenu vous-même encore plus qu’avant, d’entendre ce que vous avez à dire sur toutes ces personnes et les petites choses drôles, triste ou juste remarquable qui constituent une autre richesse de votre voyage. Putain je suis un peu jaloux de vous aussi maintenant… Bravo, vinte sur vinte.

  13. Elise (de Kapas) dit :

    Rubrique très sympa (comme le reste du site d’ailleurs) !
    Au plaisir de rediscuter avec vous autour d’un bon petit plat, ça changera des nouilles instantanées 🙂

  14. lad et manue dit :

    Coucou on a pas eu le temps de vous dire au revoir hier. On s’est dit que vous deviez découvrir la baie sud de pulau kapas en snorkeling…? Donc on a trouvé votre blog 😉 très sympa d’ailleurs! Au plaisir et vous êtes les bienvenus â Nantes!
    Lad et Manue

  15. Eglantine dit :

    Mais vous êtes de plus en plus beaux !! (surtout Marion, parce que, Brice, cette barbe…). En tous cas, vos sourires sont toujours aussi communicatifs 🙂
    Profitez bien ! et merci de partager tout ça avec nous sur votre joli blog.

  16. Apache dit :

    Selamat malam, Brice sekarang ada dimana ? by Mungka Apache

Ca vous inspire?