en-bourlingue

1, 2, 3, 4, Cinque Terre!

Nous sortons de 4 jours à Vernazza, un des 5 villages qui composent les Cinque terre (les 5 terres) sur la côte ligurienne (entre Gênes et La Spezia). Cinq petits villages aux maisons colorés, aux petits ports encaissés, et surtout construits à flanc de falaise, tout comme les vignes cultivées en terrasse – qui font passer les rizières « suspendues » du YunNan pour de la culture intensive –  et qui leur ont valu leur classement UNESCO il y’a quelques années.

Vernazza (humblement vu de notre chambrette)

Vernazza (humblement vu de notre chambrette)

La vigne cultivée en côteaux

La vigne cultivée en côteaux

Des petits villages – a priori – extrêmement isolés, ou les autos sont proscrites ; mais tous reliés par un réseau de petits sentiers pas vraiment plats (pour bien parfaire notre stock d’ampoules) … mais aussi par des trains passant toutes les 30 à 60 minutes de 5 heures à 1 heure du matin (pour drainer tous les touristes amateurs du touch and go (ou plutôt du flash and go)… et pour détendre nos cuisses en fin de journée. C’est très étrange ce contraste entre l’isolement ressenti et les trains qui passent si fréquemment et peuvent nous emmener à La Spezia en 20 minutes ; d’autant plus que la ligne a été percée il y a bien longtemps et est quasiment intégralement enterrée.

DSCF0277 (Custom) Stitched Panorama DSCF0298 (Custom)

Manarola

Manarola

Riomaggiore

Riomaggiore

Donc notre programme, ça a surtout été détente… pas d’internet (ou stratégiquement positionné sur la port en face de la gelateria), dans une chambre ridiculement petite et payée les yeux de la tête, mais avec tous les matins un réveil embrassant le petit port de Vernazza.
On a alterné les petits restos et les spaghetti alle vongole et le  « petit fondu » de gorgonzola sur le radiateur de la mini-room !

IMG_6827 (Custom) IMG_6744 (Custom)

C’était joli, on a bien apprécié être « seuls » (on s’est tout de même dit qu’en plein été ça doit être HO-RRI-BLE et que les chemins de rando qu’on a pu se faire doivent se transformer en autostrade).
Mais tout de même, on a l’impression d’être dans un décor de film… on se figure bien comment les américains ou les asiatiques peuvent se figurer l’Italie ou la Riviera Européenne au début du XXème siècle comme un peu dans Porco Rosso (et quand on est dans le train et que les voies longent la mer, on est tout autant transportés).

Bref, on est contents.
On file désormais vers Vérone ; apprendre un peu de Romeo e Giulietta sans pour autant finir comme eux ; puis on se prépare pour la Croatie.

Tuto va bene !
Ciao !

PS : comme hier on avait trop mal aux pattes, on est allé faire une tour à La Spezia, ville grand intérêt ; si ce n’est pour son gros port (groing groing !!) et ces gros bateaux !! (combien on peut mettre de containers sur un bateau comme ça ?!!!)

IMG_6814 (Custom)

Article publié le 26 février 2014 à 22 h 28 min. Il apparaît dans la catégorie Italie. Sauvegarder le lien permanent. Suivez ici le flux RSS pour cet article.

Une idée, une réflexion, une pensée...

  1. David Habib dit :

    Salut !! Bon, ca y est, c’est « vraiment » parti, alors ?

    Ca à l’air trop beau l’Italie !! Je me rends compte que j’ai jamais fait le coeur de l’Italie en fait…

    Bonne continuation, kiffez, kiffez, kiffez !!!

  2. aude dit :

    coloré, magnifique !!!
    ça va faire de beaux croquis ça !!!! 😉

  3. benjamin dit :

    C’est Canon !! et c’est sur qu’a cette période de l’année au moins vous êtes tranquille et ça c’est chouette parce que les photos envahies de touristes c’est pas top !

    bis bonnes ampoules…

  4. Aurélien dit :

    Mon père m’avait dit d’aller dans le parc des 5 terres pour faire des rando. mais sans photos, c’était beaucoup moins « vendeur » que votre blog : C’EST TROP JOLI

  5. Star Ac' dit :

    Alors je pense qu’un porte container comme celui ci doit pouvoir porter environ 100 000T de fret. Un container doit pouvoir transporter jusqu’à 20T donc je dirai qu’il doit avoir une capacité d’environ 5 000 containers.

    Mais attention, ce qui dimensionne surtout la capacité du navire, c’est le poids, pas le nombre de containers. Et il va répartir les containers en fonction du chargement de chacun, de manière à répartir la masse.

    • Blf dit :

      Et en fonction aussi des ports de départ et d’arrivée!
      On se disait que ça doit être un travail de logistique incroyable!
      Sans compter qu’une mauvaise répartition des masses doit influencer sur la consommation et donc facile doubler le prix de l’iPhone ou tripler celui des chaussettes Tex!

  6. Marion Goldenberg dit :

    Que de ciel bleu et Marion qui nous nargue en petit débardeur !
    Profitez les enfants
    Bisous tout plein
    Marion la grande

  7. françois dit :

    et là, vous êtes où ?
    françois

  8. stif dit :

    mais il fait chaud la bas? trop beau; trop envie d y aller…

    • en-bourlingue dit :

      En vrai, si il a fait très beau – on était en t-shirt au soleil, et qu’il faisait bon la journée (même très chaud en rando’ – on a tout de même gravi 6000marches) le soir on faisait pas les fiers 🙂

  9. Mikaël dit :

    Figo! Baci à voi due

  10. Fredo d'à coté ! dit :

    Profitez profitez profitez !
    et hop… une robe à bretelle et un legging en plus dans la valoche !
    FredO la meuf d’à coté qui compte !

Ca vous inspire?

%d blogueurs aiment cette page :