en-bourlingue

Zig-zag et mobylette

Après ces premiers superbes jours en Indonésie, confortablement installés, accompagnés et portés, nous reprenons progressivement notre autonomie et partons pour Bukittinggi.

La ville n’est qu’à une heure et demie de route de chez Jen et Nila, que nous passons moyennement bien assis dans un minibus aux sièges beaucoup trop droits et à l’espace entre passagers beaucoup trop faible.
Mais qu’à cela ne tienne, c’est notre premier transport public indonésien, et on est contents de reprendre la route.

Nous posons nos sacs dans une auberge tenue par un vieil allemand qui connait des milliers de choses, et après avoir papoté une bonne heure, et récolté de super bons plans (et cartes) pour les prochains jours, nous allons nous balader dans les villages et rizières environnants.DSCF3368 DSCF3315DSCF41721 DSCF4174 DSCF3358Il n’y a personne, ou pas grand monde en tout cas. Les rizières sont toujours aussi belles et fascinantes. L’environnement est calme et respire la sérénité. Au loin notre premier volcan indonésien. Les maisons, en bois, sont patinées. Apparemment, certaines dateraient de l’installation des colons Hollandais dans la région, soit près de deux siècles auparavant.DSCF4166 DSCF3340 DSCF3363 DSCF3338 DSCF4164 DSCF4162DSCF3322 DSCF3327 DSCF3303 DSCF3320DSCF3367 On respire du bon air, on se balade, on grimpe des marches, on redescend les collines. On élimine les calories emmagasinées depuis Lebaran. On se remet en jambe. Voilà.
Tranquillement, on va bien.

On profite pour louer sa moto à un employé de l’auberge pour aller passer la journée autour du lac de Maninjao.
DSCF3418Situé dans le cratère d’un hyper vieux volcan, le lac est aujourd’hui une base du tourisme local et de pisciculture.
Les parcs à poissons prennent beaucoup de place et le paysage et les berges en pâtissent un peu.S0383450 S0573506Mais nous profitons de la mobylette et des jolies petites routes sinueuses, pour filer à petite vitesse, en écarquillant les yeux (et fermant la bouche pour éviter les mouches !)
Les villages s’enchainent, les maisons sont fleuries, le paysage est toujours aussi vert et la vue depuis le haut de la montagne est jolie, bien que troubler par un lourd voile nébuleux.DSCF3308 S00233761 S0103390 S0153403 S0213423 S0493477 S0243429 S0283437 S0333444

On s’arrête pour acheter notre pique-nique au marché. Bon, ça ne sera qu’à base de gâteaux à la coco, de flans et d’autres pâtisseries plus ou moins sucrées et de quelques fruits. Mais qu’est-ce que c’est bon, et on en profite d’être enfin autonome pour choisir et tester ce que l’on souhaite.
Installés au bord du lac, nous lézardons observant les pêcheurs sur leurs installations flottantes.DSCF3513 S0653526Et puis nous reprenons la moto en nous perdant dans les ruelles des villages avant de remonter les 44 lacets qui nous ramènent au bord du cirque et redescendre tranquillement en ville.S0893590 S0753565 S0773569 S0963607 S0793573 S0933601 S0064011 S0154028 S0264062 S0414107 S0294070En chemin, nous nous arrêtons à la gare de bus.
On pourrait écrire un roman sur « comment avoir des infos fiables sur les transports en Indonésie », mais on résumera à deux choses : « nan, y’a pas de bus, y’a que des travel » et « ok, normalement, on devrait réussir à prendre un travel demain vers 8h30 »…
D’ailleurs pour ça il nous faudrait arriver à 7h00 du mat’… et pour comprendre le pourquoi, peine perdue, ça sera quand on parlera mieux bahasa indonesia
À suivre donc !

Notre escale à Bukittinggi est simple et sans fioriture. Pas de chasse à courre, ni de mariage. Pas de nourriture à outrance ou réunion de famille.
Nous rencontrons les premiers buleh depuis notre arrivée sur l’île (très peu tout de même) et on prend quelques infos pour la suite. De précieuses infos.
Avec cette indépendance retrouvée, on dépense aussi nos premiers rupiah pour notre quotidien depuis notre arrivée il y a une douzaine jour, et on prend nos marques.
Nous sommes décidés à rejoindre le parc national de Kerinci et son volcan éponyme, le plus haut d’Indonésie.

 

 

Article publié le 5 août 2015 à 14 h 51 min. Il apparaît dans la catégorie Indonésie. Sauvegarder le lien permanent. Suivez ici le flux RSS pour cet article.

Une idée, une réflexion, une pensée...

  1. moute dit :

    prem’s!

  2. magoldo dit :

    Nous on revient de la grande marée au mont saint Michel . C’est moins exotique mais c’est beau aussi!!
    Pour dire qu’en fait je ne le ferais pas mais que je vous envie , c’est trop ce que vous vivez
    Bises tout plein

  3. catherine giraudot dit :

    Joli !
    Contente de vous savoir heureux les chevelus !
    Belles et bonnes bises

  4. dbz dit :

    brice tu ressembles à un biker américain (limite hipster) … sauf qu’au lieu d’avoir une Harley, t’as un petit scooter. C’est mignon 😉

  5. Flouche dit :

    Moi je me souviens que j’étais millionnaire de rupiah quand j’habitais en Indonésie 🙂 et vous ??!!!
    Blague à part, c’est super votre voyage ! Très belles photos !
    Bisous à tous les 2 !

  6. Sergio dit :

    Brice, tu leur proposes quoi aux petites filles gros dégueulasse?!
    Et pour de vrai vous avez compté les 44 lacets?!
    Bises

  7. Star Ac' dit :

    Très belle balade.
    La photo de vous sur la mobylette ça me fait penser à Amélie Poulain

  8. K-Pou dit :

    Coucou les gens !
    Je remonte mon retard sur la bourlingue, en mobylette également … doucement mais en admirant le paysage !
    Brice taille ta barbe !!…un peu 🙂

Ca vous inspire?

%d blogueurs aiment cette page :