Ankara’f

On se refait donc une jolie nuit dans un bus, direction Ankara.
Au programme : visa pour la Chine et pour l’Ouzbékistan.

On arrive vers 9h à Ankara, notre hôte vient nous chercher à la gare. Trop cool ! (il s’avèrera que c’est peut-être la personne la plus seule qu’on ait rencontrée… ce qui vaudra également de looongue soirée…)
On dépose nos sacs chez Ümit donc, on « papote » 3 min, on se prend un petit café de bienvenu, et on file au consulat de l’Ouzbékistan. On s’était rencardé auparavant sur les papiers à fournir : juste une copie du passeport, une photo (non voilée pour Marion) et un formulaire à remplir. Facile !
On arrive au consulat, on doit remplir le formulaire, mais il n’est que sur internet, on est donc accompagné dans une micro boutique/papeterie. Le patron a un ordi… on doit attendre un quart d’heure que son fils revienne, pour allumer l’ordi et lancer internet… et qu’on puisse remplir notre demande.
Vingt minutes plus tard, toutes les cases sont remplies correctement (bon, on s’est inscrit comme scientifique ! c’était ça, ou retraités ou personnel politique ou chauffeur de transport commercial ou leader religieux ou athlète… le choix des professions est un peu restreint) Va pour scientifique !
On retourne au consulat, et on nous dit qu’on nous appellera d’ici une petite semaine, pour récupérer le visa !

On sort de l’ambassade, content d’une affaire rondement menée. Et on se dirige vers l’ambassade de Chine (qui bien sûr, n’est pas à côté). Il est midi lorsqu’on y arrive, et bien sûr, c’est fermé. Et ça réouvrira lundi (on est jeudi)…
On trouve tout de même le « sous-consul » qui travaille au service des visas et qui nous explique tous les papiers à apporter : copie des passeports, copies des précédents visas chinois, 2 photos d’identité,https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0  lettre d’invitation, relevés de compte en banque avec au moins 2500€ dessus, itinéraire détaillé en Chine, copie des billets d’avion, copie des réservations d’hôtel pour la durée du séjour, et …. justificatif de résidence en Turquie !

Et voilà ce qui pose problème ! Depuis peu, la Chine n’autorise plus ses consulats à délivrer des visas aux non-résidents…

On va à l’ambassade de France qui n’est pas si loin à vol d’oiseau, mais deux collines plus tard… c’est la pause déjeuner, bon, il faut revenir à 15h (!?! C’est un banquet ?)
On rencontre alors une dame ; elle nous dit que l’ambassade ne fait plus ce genre de papiers pour ses ressortissants. « Et vous ne pourriez pas nous faire un papier disant que vous ne faites plus de papier ? » …  mais nan, elle ne veut pas…
« Les jeunes, maintenant, vous voulez tout voir, voyager partout »
Ce qu’elle nous conseille plutôt, c’est de « rentrer en France, y faire son visa, et prendre un billet aller/retour de Charles-de-Gaulle pour 3 semaines de vacances en Chine. » … ben oui mais nan… Peine perdue.

On passe le week-end à peaufiner notre dossier chinois, à imprimer tous les papiers soit à peu près un petit centimètre de papier par personne. Mais on va tout de même se balader dans la ville, se boire du çay.
Et lundi matin, à la première heure, on est devant l’ambassade de Chine.
Et on est rapidement refoulé : il nous manque ce papier attestant notre résidence en Turquie. On discute 3 min avec le « sous-consul », et il nous accorde une faveur ! il veut bien se satisfaire d’une attestation de citoyenneté !
On repart donc rapidement en direction de l’ambassade de France, et on demande au poste de contrôle d’entrée, de voir la personne responsable des passeports et tout !
« euh monsieur … comment vous dire, c’est le 14 juillet aujourd’hui »… pfff…ok…on reviendra demain… On avait totalement oublié ! enfin, on savait que c’était le 14, et qu’on était en Juillet… mais bref… On se refait donc une journée glandouille dans Ankara.

Et mardi matin, rebelote ! On part en direction de l’ambassade de France, et on redemande à voir la personne en charge des passeports et état civil. C’est bien évidemment la même que la semaine dernière, elle se rappelle de nous, on lui explique qu’il nous manque juste un papier qui atteste qu’on est français… on la supplie, on lui raconte, on lui fait les yeux doux, … et elle nous dit « ok, je ferai juste un papier qui dit que vous être bien les détendeurs de vos passeports et carte d’identité avec une Marianne » !!
Et voilà ! 15 min plus tard, on repart en direction de l’Ambassade de Chine, tous fiers de notre papier.
La fille de l’ambassade de Chine nous fait rapidement comprendre que notre papier en français, elle s’en fiche, et qu’il faut qu’on aille le faire traduire…
re-pfff…
Elle finit par passer un coup de fil au « sous-consul », et le regard dur et fâchée, elle prend tout de même notre liasse de papier !
Mais que de stress ces visas ; rien n’est encore joué : si on ne reçoit pas de coup de fil de leur part d’ici lundi prochain, on a « le droit » de faire un virement à la banque et de repasser le lendemain chercher nos visas…
D’ici là… mystère!

Bon, on a aussi pris le temps pour visiter un peu Ankara, pas vraiment intéressante cette ville, pas très cohérente, avec des grands immeubles moches, des grandes routes, du trafic, des otobus, des dolmuş, des taksi jaunes, des voitures…et tout ça qui klaxonne.
Marrant d’y trouver cependant une vieille ville avec une citadelle (et une jolie mosquée aux poutres de bois et aux murs de briques qu’on semble être les seuls à connaitre)…DSCF5885 IMG_0697 DSCF5852 DSCF5865 Stitched Panorama

Et à Ankara, il y a surtout Anıt Kabir : le mausolée d’Atatürk !
Les statues et monuments sont sobres dans la veine de l’architecture de la fin des années 30, des murs lisses, de la pierre nue, aucune fioriture ; mais de grandes colonnes qui s’étirent vers le ciel ; et dans l’ombre – comme pour contraster avec la luminosité intense de la vaste esplanade vide au dehors – on tombe dans un sanctuaire républicain aussi haut que large où trône un énorme cénotaphe de plusieurs tonnes. Avec inscrit sur les murs des discours de Mustafa Kamal, le père de la Turquie moderne.

DSCF5916 DSCF5972 IMG_4395 DSCF5951 Stitched Panorama Stitched PanoramaIMG_0717 IMG_4378https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0https://www.youtube.com/watch?v=diZ-yxb7yt0Les enfants en T-shirt Atatürk se font prendre en photos, à la boutique souvenir, on trouve de tout : porte-clés, cravate, cahier de coloriage, pendule… ça nous rappelle un peu le mausolée du Mao-mort à Beijing… mais avec un tout petit peu plus de goût. Puis un musée qu’on ne parcourra qu’en partie, pour voir le chien empaillé d’Atatürk, la voiture d’Atatürk, les livres que lisait Atatürk, lui sur son bureau, lui qui regarde au loin, lui avec sa toque sur la tête, lui en cire pour les photos… Tout ça avec une lumière tamisée pour ajouter à l’aspect solennel. Nous ça nous fait quand même rigoler ; tout comme les petits soldats qui montent la garde sans bouger dehors en plein soleil avec leur casque en plastique, qui crient et qui marchent au pas – Marsouin !

IMG_0706 IMG_0708 IMG_0709 IMG_0710 DSCF5953 IMG_0713

Hop !
Nous on se barre en vacances, on quitte Ümit, direction Safranbolu, puis le nord…Et on croise les doigts !

Note : Pour tout le fan-club de Bertan (que nous avions rencontré lors de notre premier passage à Istanbul) ; il vit désormais à Ankara, il a trouvé un nouveau job, il va bien, et il se fiance le 26 Juillet !
Ça a été très cool de se recroiser… encore une fois, simple…

15 thoughts on “Ankara’f

      1. Coucou les globetrotters,
        bon pour le Kazakhstan en effet plus besoin de visa depuis le 15 mais attention tu ne peux rester que 15j. sinon il te faut un visa…
        Les gens ne sont pas désagréables 😉 mais pas grand chose à voir. (du moins à Atyrau)

        Bon courage à vous et bizouilles :*

  1. ça a l’air sympa votre voyage
    moi j’adorerai faire tout ça, les visas, les sourires, les masques en cire
    veinards !
    oui, c’est ça, cassez-vous !
    je vous le dis, allez voir plus loin si j’y suis…
    bin, justement, on s’en rapproche du « j’y suis »…
    pas de nouvelles de la chaussette…
    est-ce que quelqu’un passe en Bulgarie…?
    on vous aime
    évouzétoulà

  2. S’ils ne veulent pas de vous tant pis pour eux et nous ,ils ne savent pas que vous faites un reportage pour des centaines de personnes!
    Trop moderne pour moi et nettement je préfère Brice à Ataturk
    Bisous

  3. Un p’tit coucou, je viens de tout lire depuis 1 mois d’un seul coup ! j’en bave d’envie ! Chui pas sûre d’avoir bien compris la prochaine destination, c’est normal ? Bisous

  4. Routes……..roots
    Ma grand-mère paternelle, Sara, était née à Ankara. Je n’ai jamais bien compris comment, venue de la Roumanie ex-otommane, sa famille avait atterri là. Pas pour longtemps en tous cas, car née en 1905, elle a été mariée à mon grand-père Moshe/Maurice à Paris en 1921.
    Elle repose avec lui au cimetière de Préville.

  5. Tu ressembles à rien Brice, comment les mecs peuvent te filer des visas?
    En tout cas bravo pour vos paperasseries présentes et passées (je viens de lire l’aller-retour en Géorgie)!
    Moi aussi je suis en voyage en Afrique du Sud, c’est trop bien! Nan, je déconne, je suis en mission c’est tout pourri, j’ai vu un aéroport et une raffinerie. J’ai envie de chialer.

    Bisous

      1. Salut mes chéris,
        Ouaip, à Secunda. J’ai pu visiter la raff en bagnole, c’est vraiment impressionnant, ils rigolent pas les gars. Et ils m’ont annoncé que c’était le plus gros émetteur de CO2 de la planète « on a single point ». Trop la classe.
        Vous inquiétez pas, je fais la victime, mais les nains c’est bien sympa quand même! Et puis on a tenté l’aventure en octobre dernier, 10 jours à Montréal avec les 2. Ca a été sport, mais on s’est bien marrés. Bon, normalement en 10 jours tu fais plus que Montréal, mais faut pas trop en demander!
        On s’arrête à 2 nains, avec Aurélie on a voté à l’unanimité. Donc on tient le bon bout.
        Au plaisir de vous lire!

Ça vous inspire?