Farewell parties

Nous quittons Diu non sans difficulté, car jamais rien ne se passe comme prévu en Inde. C’est un constat que nous faisons*.
Nous avions précautionneusement réservé notre billet de bus pour 7h30 le lendemain matin. Un bus direct pour Vadodara.
Mais ce dernier ne passera jamais. Il est cassé ou annulé ou… Bref, les agents de gare n’ont pas l’air bien traumatisé par cette absence de bus… Nous ça nous embête un peu.

On doit donc rejoindre Una, à 15km d’ici pour essayer d’attraper l’autre bus. Mais il n’y a pas beaucoup de voitures et à part nous faire coucou par la fenêtre, aucun chauffeur ne s’arrête pour notre prendre en stop.
Voilà.
Donc on loupera aussi le second bus puisqu’on a mis 1h30 à faire 15km…

A la gare de bus, tout est bien sûr écrit en Gujarati, et personne ne parle anglais, et après avoir passé 20min à essayer de comprendre à quelle heure est le bus, on comprendra qu’il faut d’abord rejoindre la ville « X », puis de là-bas, un autre pour Vadodara…
Et que c’est plateforme 3. Oui, mais en Gujarati, ça ressemble à quoi un 3 ?

Mais ça y est. Nous sommes installés dans un premier bus pour 6h de trajet, on comprend finalement que « X », c’est Bhavnagar et une fois là-bas, nous sautons – non sans batailler – dans le second bus pour 5h.
C’est donc épuisés que nous arrivons à Vadodara, chez François, notre hôte CS. Il est expat’ et installé ici depuis 6 mois.
Très facile à vivre le type, en plus on fait le même genre de blague, forcément, ça resserre les liens !

Nous allons passer un week-end entre potes, entre expat’, en soirées et en musique.
Nous irons tout de même visiter le Laxmi Palace.
DSCF9836 DSCF9825 DSCF9845Stitched PanoramaDSCF9849 DSCF9855

DSCF9813Stitched PanoramaDSCF9862 DSCF9865 DSCF9869 DSCF9866Nous profiterons surtout d’un repas chez ses « parents indiens », en famille, de la soirée de départ d’une autre fille avec plein d’autres expat’ sympas qui nous ont très vite adoptés**, de beaucoup de bière (pour un dry state… c’était loin d’être dry), et d’une soirée concert Sunburn, gros évènement de musique électro !IMG_20150607_200945

Voilà.
On termine ce séjour indien en grosse grosse fête !
C’est un peu notre fête de départ en somme.
Des fêtes comme on en a jamais vécues depuis le début du voyage.
Ça aussi c’était l’Inde !
* Constat confirmé jusqu’à notre trajet à Mumbai. Pour la première fois, notre billet de train n’a pas été confirmé (François nous a filé sa guigne), on doit donc trouver une alternative, et chercher nous même une place dans un autre train. Même à l’arrivée, on découvre (avec joie) qu’un métro peut nous mener à bon port !…

** On n’a pas fait de photo parce qu’on s’amusait trop… et on se sentait loin loin du reste de notre séjour indien…

7 thoughts on “Farewell parties

  1. dites donc, ça s’occidentalise cette fin de périple en Inde : picole, musique électro, soirée avec des expat’… va falloir revenir dans le droit chemin 🙂

    1. Ca peut pas faire de mal de temps en temps de se rappeler du bon vieux temps. Qu’est-ce qu’il fiche dans le fin fond de l’Inde votre expat?

ça vous inspire?