en-bourlingue

Stif’n’Stick

Le suspense est à son comble.
Va-t-il pouvoir se libérer pour ce long weekend?
Va-t-il louper son avion ou se tromper d’aéroport ?
Sera-t-il en Chine à ce moment-là ?
Celui qu’on attendait tous (enfin, surtout nous !)
Le seul à être venu nous voir à deux reprises au cours de notre voyage – la première fois c’était à Istanbul.
Stif débarque à Guangzhou pour le weekend!DSCF1496

Guangzhou, nous revoilà.
Nous avions réservé l’auberge pour tous les trois. Comme expliqué plus tôt, c’est la Canton Fair ici, la moitié de la ville est assaillie de personnes venues faire du business (jamais nous n’avions vu une population aussi cosmopolite depuis Bangkok : des Européens, des égyptiens, des Brésiliens, des Kenyans, … ça parle Français, Anglais, Portugais dans le métro et à l’auberge…) Et l’autre particularité de ce weekend du 1er Mai, c’est qu’il dure 3 jours dans ce pays communiste.
Il y a un jour férié, et la moitié de la Chine part en vacances.
Autant dire que tout est booké et bloqué.
Hôtel, train, bus.
Même Stif a dû soudoyer le pilote de l’avion pour s’assoir sur un strapontin.
Bref, tout ça pour dire qu’on a de la chance.

Et ce weekend commence déjà par une belle surprise.
Alors que nous rentrions d’un rendez-vous avec Carrie (rencontrée la semaine précédente avec Taka), nous apercevons Stif dans la même rame de métro que nous, un peu par hasard. Un grand blond avec un gros pull chaud, ça ne se loupe pas !
Néanmoins, la ville fait plusieurs millions d’habitants. Étonnant.
Embrassade et tout ça ! ahhhh, ça fait plaisir !
Un bol de nouilles dans le bui-bui d’en bas, nous voilà bien accompagnés pour les prochains jours.DSCF1489La météo est clémente. Et contrairement à notre séjour précédent, nous ne verrons quasiment pas une goutte de pluie des 3 jours. Merci à Stif, notre rayon de soleil, qui nous protègera des intempéries.
Nous déambulons longuement dans les rues de la ville. Stif, comme nous (enfin, c’est ce qu’on croit), aime à arpenter au hasard les petites rues, sans but précis. Juste pour découvrir la vie cantonaise.DSCF1517 DSCF1530 DSCF1523 DSCF1536 DSCF1546 DSCF1549 DSCF1614 DSCF1557 DSCF1661DSCF1654 DSCF1658 S0101758De nouveaux quartiers se découvrent. On passe à travers le quartier de vendeurs de fruits, et autres trucs séchés.
Des cartons énormes, remplis de champignons de toute forme et déshydratés sont installés sur les trottoirs. DSCF1544 DSCF1604 DSCF1606 DSCF1609On est chez les grossistes. Ça sent un peu fort, mais l’odeur est bien plus agréable que celles de crevettes et moules séchées vendues quelques mètres plus loin.

Les étals de nourriture et resto’ nous font de l’œil. Nous avons un peu l’impression de ne faire que manger. Et comme Stif n’est pas là pour longtemps, nos déambulations sont l’occasion d’expériences culinaires plus ou moins réussies.DSCF1669 DSCF1693 DSCF1827 DSCF1662Ananas fraichement coupé, raviolis gluants, velouté noir au sésame, boazi au porc, rouleaux comme-ci et comme-ça, friands, fruits et sans oublier le café du Mc Do !
Parce que grâce à Stif, oui oui : « grâce à », nous redécouvrons les joies d’un café, d’un frappé ou d’un capuccino.

Notre découverte de la ville se poursuit, nous passons par l’île de ShaMian, au sud de la vieille ville.
Les veilles bâtisses, les vieux arbres, les pavés, l’absence de véhicule et même la petite église (où les photos de mariés s’enchainent) offrent un charmant air colonial européen, hors du temps et déconnecté de l’atmosphère de cette ville imposante.DSCF0251 DSCF0256 Stitched Panorama DSCF0271

Un détour au hasard par le quartier de grossistes en vêtements nous fait réaliser que le « Sentier » parisien est ridicule à côté de celui de GuangZhou. Ici, ça grouille de partout. Les chariots, dont les cartons, dans un équilibre précaire et une bruyante chorégraphie, traversent les rues en tout sens.Stitched Panorama DSCF1572 DSCF1617Les boutiques sont pleines de négociants. Ici, tout se vend en gros. Les camions attendent les chargements, les commandes se passent, les gens se pressent, et nous, au milieu, observons ce ballet de paquets… dont certains se retrouverons sous peu dans les magasins de gros du XIème, près de l’ancienne agence où travaillait Marion.

Nous retrouvons quelques rues calmes, où les porteurs, assoupis dans leurs chariots, s’octroient une pause méritée.DSCF1819 DSCF1809 DSCF1817 Stitched Panorama Stitched PanoramaDSCF1466 DSCF1638 DSCF1641 Stitched Panorama DSCF1951 DSCF1954 DSCF1946 Stitched Panorama Stitched Panorama Stitched Panorama DSCF1985 DSCF1972 Stitched Panorama DSCF1970 DSCF1969On se perd une nouvelle fois dans le quartier de DongShanKou, qui nous surprend par ces grandes et belles demeures.
Ça se bo-boïse, et ça nous permet d’assouvir une nouvelle fois la dépendance de Stif au nectar caféïné dans des endroits très sympas. Ces troquets faits d’objets récupérés çà et là nous donnent des idées.DSCF1836 DSCF1852 DSCF1859 DSCF1846Une pause-café/photo. Stif nous initie au selfie/stick, sans stick.
Jamais dans l’histoire de la bourlingue, vous n’aurez vu autant de photos de nous.
Profitez ou zappez !
Tronc d’arbre, concombre, accoudoir de chaise, rampe d’escalier ou bambou, tout est stick. Il n’y a plus de limite, c’est de l’urban-selfie !DSCF1800 IMG_20160501_124214136 DSCF1597 DSCF1866 DSCF1868 DSCF1895 DSCF1878

En fin de journée, nous finissons dans le nouveau quartier de NewZeiJiang, celui où se trouve la grande Canton Tower, cette immense antenne-télé haute de 600m. Deux fois la tour Eiffel !
Nous nous baladons sur cette esplanade, entre gratte-ciel et malls sous-terrain. Les tours, toutes plus hautes les unes que les autres, côtoient les nuages.

Stitched PanoramaDSCF0414 DSCF1908 IMG_20160501_190850268 DSCF1912 Stitched PanoramaBon, il n’y a rien à faire. Un jus de citron/kumquat, un jus de kiwi, quelques selfie et puis s’en vont.

Voilà, voilà.
La vie se passe tranquillement avec Stif. On profite d’être tous les trois et du beau temps. C’est facile.
Et ça fait du bien. Ça nous rappelle qu’on a des copains qui nous attendent à l’autre bout du monde, et ça manque un peu aussi.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin.
Nous le déposons à l’entrée du métro.
Trois jours, ça passe trop vite. Stif, encore une fois, MERCI.
Le lendemain sera pluvieux et gris sans lui.

Nous partons rejoindre Francis (notre hôte CS pour les 2 prochains jours).
Un sacré type, un self-made-man comme seule l’Amérique sait en faire.
Un Québécois installé à GuangZhou depuis 8ans avec un cœur en or, et une cave à alcool bien remplie.
On passera deux superbes soirées dégustation de tequila, vin et gin, confortablement installés sur sa terrasse du 26ème étage.DSCF2060 DSCF2062 Il a un sacré curriculum, une petite entreprise qui tourne bien, et une tripotée d’idées.
Un superbe coach qui nous exalte l’adage « si tu veux, tu peux »*.
Son exemple en est la preuve. Il ne faut pas oublier des types comme lui. Ça peut nous aider pour la suite.

Notre séjour en Chine s’achève ainsi.
Un peu comme notre séjour en Inde qui s’était très bien terminé à Vadodara et nous avait donné une autre vision de ces pays, durs à appréhender et à vivre au rythme des « assis-dur » ou des « troisième classe »… mais qui deviennent accessibles et confortables si on est bien entourés.
Demain, nous partons pour Hong-Kong, en Chine, mais pas vraiment en Chine…

 

‘* Une autre phrase nous a bien fait rigolé, sortie tout droit du fin fond de la Belle Province : « les chevals sontaient tristes parce qu’ils joussaient dans la boîte ». Faut pas l’oublier celle-ci.

Article publié le 20 mai 2016 à 15 h 39 min. Il apparaît dans la catégorie Asie Orientale, Chine. Sauvegarder le lien permanent. Suivez ici le flux RSS pour cet article.

Une idée, une réflexion, une pensée...

  1. Magoldo dit :

    Ca c’est vrai que de photos de vous ca fait du bien

  2. Kazou dit :

    Oh la la.. comment il en a de la chance Stif de vous voir aussi souvent… il va faire des jaloux, moi je vous dis.

    Concernant le dictons québécois en astérisque, j’ai deux questions :
    1- que veut dire le verbe sonter ?
    2 – que veut dire le dicton dans son ensemble ?

  3. Star Ac' dit :

    Est ce que Stif a pris un café au lait « comme au petit déjeuner » ?

  4. Noémie dit :

    Ça me fait drôlement plaisir de voir toutes ces belles photos de vos binettes (oui, j’aime bien ce mot!)
    Vous êtes beaux !
    À très vite. Des bises nancéiennes

  5. Sergio dit :

    Quelques selfies sur 2 ans on vous en voudra pas et ça vous fera des beaux souvenirs !
    Bises

  6. Reeback dit :

    Merci Stif, ça fait aussi plaisir de te voir. Y’a un post de prévu sur la terrasse au 26ie ?

  7. Stif dit :

    Un peu posh ce post non?
    Ca ma bien fait rerigoler!! Le urban selfie, marion qui n est pas foutu de prendre la tour entre ses doigts, le selfie main!! Aaah ca m a fait plaisir les bourlingueur!! Dommage que vs ne puissiez pas rester plus longgemps a bangkok. Si vous restez en asie je repasse cet ete! On fra le barbecue ppn par la bas!

    • vinclechat dit :

      Ils peuvent rester aussi longtemps qu’ils veulent a Bangkok, chez ces gens formidable qui ont fait encore mieux que Stif puisque c’est la bourlingue qui est venue 2 fois a eux. Sinon Brice, ta maman elle est pas venue 2 fois aussi?

      • en-bourlingue dit :

        Techniquement… Nous sommes Vénus à elle en Turquie, quand elle a fait le voyage pour venir en Malaisie…

        Stif’ si tu demandes sagement à Vincent, il te laissera faire le baby sitting à Louise et Joseph.

  8. Danièle Richard dit :

    toujours magnifique et passionnant.

  9. évouzétoulà dit :

    bon, pour être sincère, moi, Stif dans le métro, je l’aurais pas reconnu…

    avec tous ces selfies de vous, on comprend mieux qu’il y ait 30% d’héroïnomanes, vous aviez cherché à en être

    et oui, moi non plus j’ai pas compris le proverbe,
    ne serait-ce que parce qu’on dit chevaux quand il y a plusieurs chevaux…

    bises bises

  10. évouzétoulà dit :

    ah oui, stif en langage métro parisien, ça veut dire société des transports d’ile de france
    voilà, tout s’explique…
    re-bises

  11. K-Pou dit :

    Très Sympathique ce post !
    L’amitié sans frontières 🙂
    Comme tout le monde le pense, mmoi aussi ça me fait plaisir de vous voir un peu plus.

Ca vous inspire?

%d blogueurs aiment cette page :