en-bourlingue

Yazd des pièges à vent

On décide finalement de partir avec Jérôme et Thibaud. On partage une Mégane à 4, on range les affaires au carré dans la voiture, et on prend la route ! Direction Yazd.
IMG_1842Il est 11h lorsque l’on part et on est contents d’être dans une voiture climatisée. On a l’impression d’être en vacances : jeux de voitures, chansons, quizz, on profite des copains.

Alors qu’on est à la recherche d’une station essence, que la faim se fait sentir ; on tombe sur une mini-ville, du nom d’Aqba.
Et, au milieu de rien, le long d’une loooonnngue route bien droite, à 15h (soit au plus fort de la chaleur), sans arbre, on découvre une très jolie vieille ville.
Les petites maisons sont un peu effondrées. On a l’impression d’être dans une ville en sable. Un château de sable.
DSCF7886 DSCF7880 IMG_1866 DSCF7893 DSCF7895 Stitched Panorama Stitched Panorama On entre dans la vieille ville par une grande porte qui surplombe Aqba, le dôme argenté de la mosquée, les greniers, les maisons en pisé, les ruelles vides, et nous.

Il fait tellement chaud qu’on longe les murs. Heureusement, en Iran, l’eau est à peu près partout potable, et on trouve souvent des fontaines réfrigérées pour remplir nos bouteilles d’eau…
On est vraiment au milieu de rien : toute la ville est endormie ; aucun touriste n’a jamais foulé du pied cet endroit si charmant ; on en a tous gardé un super souvenir… Le hasard a bien fait les choses.
IMG_1874

Dans les faubourgs, on trouve un bui-bui d’autoroute pour manger un bon kebab-poulet (ce qu’on mange depuis notre arrivée en Iran !)
Et quelques photos des pompistes plus tard, des « where are you from ?» (il faut dire qu’une voiture française ici, autre que les Peugeot 405 blanches (reines des routes) et les Renault 5 ça étonne un peu !), un plein d’essence (une petite dizaine d’euros), et on reprend la route.
DSCF7917 DSCF7915 DSCF7919

Le paysage est désertique et montagneux. On roule, entourés de hautes montagnes roses, jaunes, ocres et dorées.
Au milieu, la vallée. Cette grande étendue hyper aride. Un arbre, trois cailloux…
On croise des camions, et quelques voitures, mais la plupart du temps, nous sommes seuls sur cette route qui sillonne au milieu de rien.
DSCF7949 IMG_1910 DSCF7938 Stitched Panorama DSCF7936

On se dirige vers Chak-Chak, lieu de pèlerinage du Zoroastrisme (une des plus vieilles religions monothéistes et religion des Perses avant les invasions arabes). Si le temple présente très peu d’intérêt, la route pour y accéder, en fin de journée était superbe.
Le long ruban noir de la route sillonne la vallée coincée parmi les montagnes. On ne croise vraiment personne ; il semble que l’on découvre cet endroit. C’est beau, on s’arrête pour quelques photos ; c’est un autre voyage qu’on fait avec nos amis, mais quelle liberté de pouvoir s’arrêter où l’on souhaite et choisir son rythme.
DSCF7963 IMG_1961

On décide même d’aller dormir dans un caravansérail à Kharanak, un village de l’autre côté de la montagne.
Il est 20h quand on y arrive, il n’y a personne, et après 1h de discussion, négociation et langage des signes, on passera notre soirée tranquillement installés, petit narguilé dans le silence du désert.
La salle de bain/toilettes n’a pas été lavé depuis… on ne sait combien de temps, et c’est une petite épreuve de passer par là…
DSCF7976Mais après un traditionnel petit dej’ œuf-confiture de carottes-pain-thé-sucre, on part visiter les ruines des maisons en pisé, se perdre dans ses ruelles sableuses de cette vieille ville fantôme, aux murs effondrés, où tout semble empilé.
Stitched Panorama DSCF7998 IMG_1972 Stitched PanoramaDSCF8008 DSCF8016On recharge nos bouteilles d’eau, et on reprend la route, direction Yazd.

La route est toujours aussi belle, et malgré la clim’ de la voiture, on sent que l’air au dehors est vraiment chaud.
On arrive à Yazd vers 11h. Il fait 48°…
On part quand même se balader dans les ruelles de la ville. Mosquées, pisé, bazaar,…
Yazd et sa région sont connues pour leurs pièges à vent (badgirs). C’est un vieux système de climatisation naturelle, l’air sec capturé par ces tours, passe sur un bassin d’eau, et l’air se refroidit, se diffusant ainsi dans la maison.
IMG_1994IMG_2003 IMG_1987 IMG_2006IMG_2017DSCF8097

En Iran, et spécialement en se dirigeant vers le sud, les villes s’endorment entre 14h et 17h. Boutiques, restaurants… Tout le monde sieste.
Donc nous, à 15h, on est dans un parc, à l’ombre, à attendre… et pourquoi pas faire un somme.
DSCF8050 DSCF8095IMG_1998 DSCF8059 IMG_2002

Dernier tour dans la ville avant de rejoindre une jolie auberge dans le mini-village de Fahraj.
La nuit ne sera pas vraiment moins chaude, mais avec une douche propre (on a l’impression que chaque pore notre peau avait besoin de se recharger en eau !) et un bon repas !
Visite du château (en pisé !), et on reprend la route !

DSCF8111DSCF8128

On profite bien des copains, de la voiture, et des moments ensembles. C’est cool cette parenthèse du voyage : on prend ça comme des vacances !

Article publié le 19 août 2014 à 9 h 41 min. Il apparaît dans la catégorie Asie Centrale, Iran. Sauvegarder le lien permanent. Suivez ici le flux RSS pour cet article.

Une idée, une réflexion, une pensée...

  1. Mélanie dit :

    Trooooop bien !!!
    Vous allez voir Massoud à Farajh ?

  2. Dbz dit :

    48 degrés ???
    Vous devez avoir eu trop chaud !!!

  3. MAMAN dit :

    Ravie de revoir Jérôme, et que votre amitié vous permette de passer ces excellents moments, tellement loin de votre quotidien !

  4. NORBERT dit :

    Bonjour les jeunes!!
    C’est la première fois que je vous laisse un commentaire, mais cela ne nous empêche pas de suivre régulièrement votre périple, avec beaucoup d’intérêt, d’admiration et un peu d’envie (même si le courage nous manquerait sans doute!!).
    Profitez-en un maximum, ça vous fera un souvenir extraordinaire.

  5. françois dit :

    48°… encore un petit effort, à 51° c’est le pastis !
    bonnes bises
    évouzétoula

  6. Star Ac' dit :

    4 dans une mégane avec 6 mois de bagages pour vous 2 et 3 semaines pour vos 2 potes…
    Ma voisine part jusqu’à 9 Septembre. Je l’ai déposé tout à l’heure à une station de taxi.
    Le coffre de ma C4 n’a pas suffit à tous ses bagages. J’ai du en mettre aussi un sur la banquette arrière et elle en a gardé un à ses pieds en plus de son sac à main.

  7. Héhéhé trop cool de voir Jérôme avec vous, elle est super la photo ou vous êtes tous les 4
    adossés à la voiture au milieu de la route:)))

  8. Par contre Jérôme si je peux me permettre ne serait tu pas une petite marmotte, car j’ai remarqué sur les photos que tu es souvent en position horizontale et que quand tu es en voiture tu fais semblant de regarder le paysage pour dormir derrière tes lunettes de soleil.
    Non?:))))

  9. la meuf du vrai meilleur pote de Brice dit :

    euh et sinon Marion, tu trouves le temps de te faire les ongles…! Admirativeeeeeee, je suis.

  10. Le meilleur pote de Brice dit :

    Qui a appuye sur le bouton du retardeur de l’appareil photo?
    Quid des photos de la salle de bain la plus sale du monde?

Ca vous inspire?

%d blogueurs aiment cette page :