Dobrodošli Hrvatska! *

En hiver en Croatie, mieux vaut privilégier le continent que les îles.
Voici quelques-unes de nos rencontres croates!

Rijeka 

Alors que nous avions réservé une seule nuit à Rijeka, nous nous sommes rendu compte que nous arrivions en période de carnaval, et que le défilé avait lieu dans 2 jours.
Notre hôte AirBnb ne nous attendant qu’à 18h, nous avions un peu de temps devant nous pour chercher deux nuits de plus.
En déambulant sur le Korso, on entre au hasard dans une auberge de jeunesse. Bien entendu elle affiche complet pour tout le weekend… mais le gérant ayant noté un léger accent français – pourtant si bien camouflé !?! – parle 5min avec nous, et, passant deux coups de fil, il nous trouve de la place dans une autre auberge ! C’est réservé !

18h. On arrive donc chez notre hôte dont les parents nous accueillent : Drago et « Mother ». Embêtés que nous n’ayons nulle part où dormir les 2 nuits prochaines, ils nous proposent alors de nous loger dans un autre de leurs appartements qu’ils prêtent aux amis.. ! Ça fait 15 min qu’on se connait… !
On part donc habiter dans un appartement du plus grand confort dans une grande tour de l’époque de la fédération yougoslave. On est à 20min à pied du centre d’une ville (3ème ville du pays – elle n’est pas bien grande !). On se sent vraiment chez nous pendant ces 3 jours passés à Rijeka, et la générosité de Drago et « Mother » est étonnante et attendrissante…

Ils viennent nous dire au revoir et nous conduisent au port pour prendre notre bateau pour l’île de Rab – photo/embrassade/et bon voyage… !

DSCF0693 IMG_7015 Île de Rab / Rab Ville

Dans le guide, il est indiqué qu’il est facile de trouver des logements sur les îles. De nombreuses sobe (chambres) sont mises à disposition des touristes ; et même que des petites mamies sont souvent postées au port ou à la gare routière pour proposer leurs maisons.

Nous arrivons donc confiant sur l’île de Rab, sans logement mais avec l’espoir de ne pas perdre trop de temps avant d’en trouver un…
Il est 17h quand on arrive à Rab et on ne voit aucune « mamies ».. !
C’est parti, on part se balader dans les rues, on frappe aux portes, mais ce ne sont que des refus que nous essuyons. C’est l’hiver, et ici, on n’accueille pas les touristes en hiver !

Au coin d’une rue, on rencontre Slavica (une poète d’une soixante d’années). Elle nous prend sous son aile et, avec elle, nous parcourons la ville de long en large pendant plus de deux heures pour trouver un endroit où dormir. On ne trouvera qu’un hôtel miteux, mais qui a la bonne idée d’être ouvert toute l’année.
« Oui mais sinon Rab, à quoi cela ressemble ? » (Aneliz – question/réponse pour toi !)
Et bien, c’est une vieille ville très jolie ; les fortifications, les églises, le port… tout est en pierre blanche ; la mer est d’huile, et l’eau y est transparente… mais tous les volets sont fermés !

L’île est si peu accueillante (il est vrai qu’il faisait mauvais temps) qu’on décide de partir à Pag le lendemain soir.
On retrouve Slavica à l’embarcadère… et nous offre son bouquin… ! photo/embrassade/et bon voyage… !

IMG_7031 IMG_7036

Île de Pag / Novalja et Pag Ville

Comme on sait qu’on risque d’arriver 3 mois trop tôt, et comme on ne se fait pas avoir deux fois de suite, on avait trouvé bon an mal an un logement avant l’arrivée du bateau à Novalja.
La rue est déserte, et il n’y a pas de lumière aux fenêtres, on frappe aux portes pour demander où se trouve le 10 de la rue ; une petite dame se rassure en voyant Marion sur le perron, elle nous indique l’endroit que l’on cherche et nous offre une pomme et une orange chacun… !

On rencontre finalement nos nouveaux hôtes dont l’accueil est bien plus froid ; d’autant que leur petit appartement spartiate n’est pas chauffé depuis septembre ! On a fait de la buée par la bouche toute la soirée/nuit/matin !

Le lendemain : direction la ville de Pag ; c’est très joli, on s’y balade 5 minutes pour se rendre compte qu’on a déjà fait le tour ; et puis l’île est sèche comme un caillou et battue par des vents froids à cette époque de l’année. Et bien, on aura du temps pour écrire le post sur Rijeka en attendant notre bus.

IMG_7046 DSCF0703 DSCF0709 IMG_7058

Les célèbres statues de l'île de Pag
Les célèbres statues de l’île de Pag

IMG_7066

Sur le chemin pour prendre le bus, on croise un taxi : il avait entendu le matin même que nous voulions rejoindre la ville de Zadar ; et comme il doit de toute manière y retourner pour une course et nous propose de nous emmener et on papote sur le trajet.
Retour sur le continent ! Notre hôte Airbnb nous accueille, elle aussi est super sympa, elle passe près d’une heure à nous expliquer quoi voir dans la ville et ses alentours…
À Zadar, y’a de la lumière et des gens…. Ouf : la civilisation !

Pour info, la page « On est ici » a été mise à jour et indique…. où nous sommes !

  • Bienvenue en Croatie!

17 thoughts on “Dobrodošli Hrvatska! *

  1. Vous n’avez pas des photos de tous les gens rencontrés? J’aimerais bien voir Madame la pouet, Madame Pomme/Orange et Monsieur Je-vous-claque-la-porte-au-nez…
    Bisous
    Ps: j’ai toujours pas reçu les souvenirs ni de carte postale.

    1. Oh oui, c’est bien gras, on a même mangé des čevapcici… Mais on nous a dit qu’on en dégustera de meilleur en Bosnie.

      Et pour l’instant, c’est vrai qu’on ne se baigne pas trop trop.

  2. Trop envi de vous rejoindre, mais en meme temps vous avez l’air de vous contenter de vous meme et de vos rencontres avec pomme et orange…

Ça vous inspire?