Et toi, t’aimes bien les tours ?

Continuant notre route vers le sud, notre prochaine étape est la ville de Chongqing, connue pour sa croissance démographique hyper rapide, sa fondue très relevée, le scandale judiciaire qui a récemment éclaboussé sa municipalité et sa production de carbone, pour les crayons.
On a trouvé un train de nuit pour y aller. « Couchette dure ». Chris ne nous laisse pas le choix, il faut qu’on soit 2 heures avant le départ du train à la gare.
« – 30 minutes avant c’est bon?
– Mais nan! Vous ne connaissez pas les gares en Chine! Faut arriver deux heures avant.
– …»
…ben si, on déjà a pris le train…
Mais bon en négociant, on arrive une heure et demi en avance dans une gare pleine à craquer, nettement trop petite pour le nombre de voyageurs qui y transitent (normal si on leur demande à tous d’arriver 2 heures en avance !).
En Chine, les gens sont dirigés dans des salles d’attente correspondant à leur train, et ce soir, vu la faible superficie de la salle d’attente, ils y sont littéralement parqués. Avec des ballots énormes, des enfants au cul nu…
Plus tard, on sera contents de constater que cette plèbe ira finalement s’entasser dans les wagons « assis dur ». Nous voyagerons dans de confortables « couchettes dures » sous une grosse couette – pour nous protéger de la clim’ ultra puissante – et au calme ! (Fait suffisamment rare en Chine pour être mentionné).
Stitched Panorama IMG_5938Réveil un peu violent au matin par les contrôleurs… On arrive sous le smog de Chongqing.
La mégapole a connu une telle croissance que le gouvernement central l’a doté d’une autorité distincte de la région du Sichuan pour en faire une municipalité à part entière comme Beijing ou Shanghai.

La ville compte 9 millions d’habitants, et l’agglomération quelques 33 millions. Ah quand même !
Parmi eux, notre hôte Liu Xu (Ana). Toute petite toute mimi, elle et son mari Jiang Sivan (Tim) nous accueillent dans leur appart’ au 23ème étage de leur immeuble dans la banlieue de la ville.DSCF7522(anecdote : à notre arrivée, nous rencontrons leur invités précédents : un couple de jeunes Allemands, qu’on avait rencontrés à Xining : le monde est petit !)
C’est un accueil plein de simplicité, on cuisinera ensemble, on partagera un huoguo (une fondue chinoise – ici, on est à l’épicentre du piment et poivre de Sichuan donc tout pique même pas fort, c’est fort!).
IMG_5986On partagera également nos expériences. Car eux aussi viennent de démissionner et veulent partir : un an en Nouvelle-Zélande. Et en Chine, ce genre de décision est encore moins bien considéré qu’en France.

Autant le dire tout de suite, on ne vient pas à Chongqing pour ses sites historiques ou pour ses parcs. Mais pour constater (plutôt qu’admirer) l’urbanisation démentielle des mégapoles asiatiques.
DSCF7294 Stitched Panorama DSCF7258Plus encore qu’ailleurs les tours poussent comme des champignons, et – notamment sur la presqu’île au centre de la ville – chaque m² est utilisé à la construction. Mais en étant 580 km au sud de la « petite bourgade » de Xi’an, le climat a changé. Plus d’automne ici. Quand on lui laisse de la place, la végétation y est luxuriante, cela donne une ville en dégradé de vert, marron et gris.
Il y a tout de même de nombreux petits endroits avec des plantations, des potagers, etc… Mais juste à côté, hop, une grosse tour !

La topologie n’a pas rendu non plus les choses aisées.
Le relief est plutôt accidenté, avec des collines aux fortes dénivelées et deux bras du Yangzi Jiang larges de plusieurs centaines de mètres entourant la presqu’île.
Tout cela donne des viaducs autoroutiers et ferroviaires à cent mètres du sol, des échangeurs sur pilotis qui s’entrecroisent, des escalators de 400m, des monorails qui tournent autour des immeubles, des routes au-dessus, des autres en-dessous, un pont, puis un rond-point suspendu, et un autre pont !
DSCF7261
Stitched Panorama DSCF7494 DSCF7387 DSCF7493On dirait une maquette, ou un jeu de circuit de voiture. Ça semble surréaliste. A mi-chemin entre la bande dessinée des Cités Obscures et Blade Runner.
DSCF7295DSCF7292Mais, ce qui est surprenant, c’est qu’une fois à l’intérieur du quartier, on retrouve de petites maisons, construites les unes sur les autres, des petits marchands, de petites ruelles,… Il faut juste ne pas trop lever les yeux vers le ciel (blanc) pour ne pas voir les têtes des immeubles !

Stitched PanoramaDSCF7309 DSCF7322 DSCF7371 DSCF7377 DSCF7380 DSCF7355 DSCF7366 DSCF7303 DSCF7361DSCF7378C’est surprenant, parce qu’on ne s’y sent pas si mal. Alors que, quand même, c’est horriblement ouf !

On découvre également le quartier de Ciqikou, qui ressemble encore à ce que pouvait être Chongqing il y a 30 ans.
Ce quartier est paisible (si on outre-passe la rue ultra-touristique), et on s’y balade accompagnés du sourire des gens.
Petites ruelles et escaliers escarpés, vieilles maisons en bois, pécheurs, porteurs « à balance », mousse et vieux arbres torsadés, bui-bui de restaurant, et point de vue sur LA VILLE.
DSCF7395 DSCF7432 Stitched Panorama DSCF7398 DSCF7400 DSCF7414DSCF7440 DSCF7421 Stitched Panorama DSCF7446 DSCF7453 Stitched Panorama DSCF7469 DSCF7485On passe 4 jours ici, profitant d’un appartement confortable pour se reposer un peu (Brice étant un peu malade de la clim’ du train et d’un truc mangé pas bien cuit), avec comme vue celle d’une ville qui n’en finit pas de s’agrandir.DSCF7509C’est effrayant !

Note 1 – Et quand Marion veut faire un croquis, la foule autour d’elle augmente peu à peu, et rapidement, une vingtaine de personnes se retrouvent à observer et commenter.

DSCF7329 DSCF7335 DSCF7337 DSCF7514

19 thoughts on “Et toi, t’aimes bien les tours ?

  1. C’est quoi le truc degeu que fait griller le mec dans la rue?

    Cette fois-ci cool, on a même le croquis! Tu as écrit quoi sur ton immeuble chinois? 😉

    Bisous et j-30!!!!!

  2. Ca doit pas etre facile de dessiner avec 20 personnes sur le dos…
    Vraiment ce carnet de voyage, je veux trop le voir.

    Il y a des photos des échangeurs, ca me fait penser aux micro machines

  3. C’est malin, j’ai envie d’aller en Chine maintenant. Le contraste gratte-ciels et le gars qui transporte ses briques, c’est vraiment oufesque.
    Et la bouffe ça donne trop envie.

  4. La 2iè partie du post rend la ville « plus humaine » (c’est cool de voir les locaux s’ammasser autour de Marion). Avant, ça fait aussi genre 5iè élément, avec la ville modèle de l’indifférence, plein de tours, les gens qui peuvent pas se croiser, se parler. C’est vrai que c’est horriblement ouf. Le mec qui évide la barbac (ou des poissons) en pleine rue, c’est pas rassurant avec nos référentiels d’hygiène : vaut mieux bien faire cuire et recuire la bouffe

  5. dans le quartier, les petites maisons, les échoppes, les types qui bossent dehors, c’est quasi le « bled » !
    et à côté, ces tours me donnent le tour-nis !
    bisoux
    évouzétoula

    ps qui n’a rien à voir
    à serge, non pas à sergio, celui qui a donné sa dem, un serge, sans « o »
    on t’avait montré comment envoyer un petit commentaire, bin, ça va faire 8 jours et depuis, plus rien
    c’est vraiment pas la peine de se donner du mal, alors…!

  6. et bien Marion tu es dans mon pays préféré… j’ai partagé une belle journée avec te famille et je me réjouis de ton périple affectueusement Fabienne

  7. Les escaliers roulants ça me fait trop penser à ceux de Moscva ter tu trouves pas Brice?
    Sinon j’adore la petite rue avec l’arbre qui sort de béton. Et aucun commentaire sur la tenue des vos hôtes? C’est le combientiemme livre de croquiî(trop joli ton croquis meilleure pote)?

  8. Moi tout ça me fait penser à la Chine. Et à vous aussi.
    Ca y est je me suis inscrit pour recevoir vos news : une très bonne occupation. Mais je me lasse, je vais aller me curer les dents.
    Bisous

  9. Bon, j’ai un mois de retard…j’essaie de rattraper! Merci pour le voyage que vous partagez, c’est un vrai plaisir!

    NB: personne n’a relevé les pyjamas assortis de vos hôtes…Vous avez eu le droit à un set aussi? Grosses bises

  10. WOUAOU WOUAOU WOUAOU !!!!!!!! il est trop beau ton croquis !!!!!!
    et tu as réussi à faire ça avec tout ce monde autour de toi ! impressionnant
    et dire que moi je n’ai pas réussi à faire le mien pendant notre séjour lapon et que je dois faire maintenant après coup (c’est moins « vrai ») … ça se transformera je sens en album photo 🙁

Ça vous inspire?