en-bourlingue

La vie du rail

Après Nukus, prochaine destination : Bukhara (via Navoi).
On voyage en train, deux classes nous sont proposées. On choisit le platskartny la moins chère (et non pas le kupeyni).

On arrive à la gare avec un poil d’avance (marge limite…), et notre train est là… Il est looooong et on voit qu’il provient de ВОЛГОГРАД… ouahhh de Volgograd en Russie !!
DSCF0114 DSCF0170 On apprendra plus tard qu’il est parti deux jours plus tôt, et que certains passagers mettent en tout 3 jours pour rejoindre Tachkent.

On entre dans le train… ouch, c’est pas comme ça qu’on l’imaginait !
IMG_3459
En fait, il n’y a pas de compartiments mais des lits de part et d’autre du couloir sur deux niveaux. Les portes bagages débordent de gros sacs en toiles, il y a des gens partout, qui dorment, lisent, boivent du thé et discutent. Tout le monde est installé, et depuis longtemps. Il y a des petites serviettes de bain qui sèchent (normal, faut bien se laver quand on voyage 3 jours..).
Dans le couloir passent sans arrêt des vendeurs de nourritures (saucisses, tomates…), de bijoux, de boissons, de pantalons, de montres ou de t-shirts… C’est une vraie société qui s’est créée.
DSCF0159À l’extrémité du wagon, le samovar fume et permet de toujours avoir de l’eau chaude notamment pour le cay (le thé). Les contrôleurs ont un wagon attitré et connaissent tous leurs passagers.
Le nôtre a de jolies dents en or, un gros ventre qui passe tout juste dans le couloir, et il est trop grand pour tenir allongé dans sa cabine !
DSCF0202On trouve nos places et comme nos couchettes sont en hauteur, on nous invite rapidement à s’asseoir sur les couchettes inférieures.
IMG_3419 Nous sommes bien entendu la nouvelle attraction du wagon. « Français… ! Ah, Zinedine Zidane ! » Je ne sais pas combien de fois on nous a parlé de Zinédine Zidane ! Heureusement, avec la coupe du monde qu’on avait un peu suivie, on peut répondre « oh, Zinédine Zidane vieux, Karim Benzema nouveau ! »
Et s’en suit, des « Chirac », « Alain Delon », « Joe Dassin », et « Louis de Funès » !

On est loin de la timidité (désintérêt ou peur ?) des Turkmènes, et tout le monde va vouloir savoir d’où nous venons, comment nous nous appelons, où nous allons… encore une fois, la conversation reste très limitée mais tout le monde se pressent pour se prendre en photo avec nous (on va devenir de vrai star sur Kontakt, le Facebook russe !), le contrôleur nous offre du thé, on échange nos prénoms (celui de Marion est toujours aussi difficile à prononcer, se transforme constamment en Maria, Maryam, Myriam,…)… Eux s’appellent entre autres, Bahrom, Kahol, Rachid, Saïdullo…
DSCF0164 DSCF0161 Stitched Panorama DSCF0199

Les gens sont vraiment sympas et si nous étions un peu déroutés en embarquant, on se sent désormais accueillis dans « leur » train.
DSCF0196 DSCF0187Le train a démarré. Nous serons à Navoi dans 18h. On traverse juste du désert, des grandes plaines, qu’on peut regarder par nos morceaux de fenêtres, perchés sur nos lits.IMG_3415 IMG_3430 IMG_3422DSCF0150 IMG_3445 DSCF0284 DSCF0282 DSCF0307

IMG_3476Les durées de voyage s’allongent tranquillement au fur et à mesure que nous progressons dans notre voyage.

Ce n’est surement pas notre dernier train de ce genre, mais c’est une jolie découverte, et on renouvellera l’expérience avec bonheur.

Article publié le 8 septembre 2014 à 0 h 00 min. Il apparaît dans la catégorie Asie Centrale, Ouzbékistan. Sauvegarder le lien permanent. Suivez ici le flux RSS pour cet article.

Une idée, une réflexion, une pensée...

  1. françois dit :

    cette mer d’Aral nous aura donc laissés sans voix,
    on est un peu secs, donc…
    ça sentait les pieds dans le wagon…?
    bonnes bises
    évouzétoulà

  2. dbz dit :

    ca a l’air confortable vu d’ici !
    Marion, t’as pas demandé au conducteur du train si Brice pouvait visiter la locomotive (comme un enfant) ?

  3. Le meilleur pote de Brice dit :

    On dirait que tu tiens pas en longueur dans ta couchette Brice. Sinon, tres beau Selfie Rionmar. Si vous aimez ce genre d’ambiance, je vous conseil Bombay Madras (Chenai) en Inde. 30 heures de train, des couchettes (la il faut prendre 1er ou 2nd classe quand meme (des bancs en bois en 3eme classe), des vendeurs de the et de riz epice, des portes ouverte pour apprecier le paysage etc etc.

  4. carine dit :

    après les grands espaces, les déserts, un peul seuls au monde, ça doit être un peu étrange de se retrouver tellement « entourés », j’espère pour vous qu’il n’y avait pas trop de ronfleurs… PLEIN DE BISOUS

  5. françois dit :

    api beurre s’dai touyou, Brice…
    et bonnes embrassades, bien sûr
    évouzétoulà

  6. Reeback dit :

    Pas très larges les couchettes : vaut mieux pas avoir un physique de déménageur… et dire qu’on se plaint des couchettes de la SNCF

  7. BADOL Jean-Claude dit :

    Coucou les bourlingueurs. Un petit message pour souhaiter un Bon Anniversaire à Briçou et envoyer des gros bisous à Marion. Poupou.

    Envoyé de mon iPhone

    >

  8. L'autre meilleur pote de Brice dit :

    Ah ben oui bon anniv mon pote bricouille!!!
    Trop ouf t’as géré la place avec la fenêtre!!! Et Marion elle est toujours aussi belle!!!
    Bisous

  9. aude dit :

    oh c’est super comme train !!!!!! très familiale ! dans vos photos on sent la chaleur humaine , c’est extraordinaire !!!!!!
    (tu as des petits yeux rouges Marion 😉 … la nuit a été courte ? )

Ca vous inspire?

%d blogueurs aiment cette page :