Sur la Route de Lucien

On continue de descendre la côte de la mer Egée. Et on approche du Lykia yolu (la Voie Lycienne), grand chemin de randonnée de plus de 500 km à travers les montagnes et la côte ; de renommée mondiale, ce chemin est classé parmi les plus beaux du monde. On décide de se « décrasser » un peu. Ça fait longtemps qu’on n’a pas marché.

Au début, nous hésitions à trouver notre hébergement à Ölüdeniz.
On y trouve un super lagon bleu, les guides et tout le monde s’accordent pour dire que c’est le plus beau du monde (concerto pour violon et pipeau en fond). Puis finalement, on a choisi Faralya, un peu plus loin sur la route au sud.
Oh la la !
On a tellement eu raison ! Notre bus de Köyceğiz s’arrête à Fethiye, et déjà la claque touristique avec des rabateurs pour telle ou telle compagnie de bus (oui oui, on vous racontera) ; on attend notre dolmuş,  et là, il est plein à craquer… de gros anglais pas contents qu’on les pousse dans les transports en commun (on pense aussi bien sûr au métro parisien) ; on se trouve tout de même 20cm² pour voyager. Mince, vont-ils tous à Faralya ? certainement : il y a des bus pour Ölüdeniz toutes les 3 minutes, et ceux pour Faralya seulement toutes les 2 heures… 20 minutes plus tard : ouf !!!! ils sortent tous, pour se précipiter dans les resorts, les villages vacances, les campings… d’Ölüdeniz !!
Le bus est vide, on jubile et on continue notre route.
Puis on s’arrête à Faralya, un minuscule village accroché à la montagne, perdu au bout de 15min de lacets à flancs de falaises vertigineuses qui plongent dans la mer turquoise !
L’endroit est incroyable : on a trouvé une pension de famille, en demi-pension. Il faut dire que parmi les 10 maisons qui composent ce village, il n’y a pas de resto. On se félicite d’avoir choisi cette endroit et de ne pas avoir choisir les capsules hotels du littoral !
Bref, donc, petite pension pour dormir, chez George. Et comme on est sur le Lycian Way , il n’y a que des randonneurs avec nous.
Ambiance « sportive », chacun échange sur sa randonnée du jour, à quel muscle il a mal, où il va aller demain, …

Pour nous, ça sera 2 jours de rando !
La première commence « simplement » avec la descente vers la Butterfly Valley.
Nichée dans le creux d’un canyon, une minuscule plage nous attend. Elle est juste 310m en contrebas de notre auberge, et le « chemin » est acroché à la falaise. Mais c’est notre cœur qu’il faut bien accrocher ; car le sentier est vertigineux ; à mi-chemin entre randonnée et escalade ; il est même explicitement parlé de suicide pour toute personne tentant de le parcourir par temps de pluie ou en tongs…
Il y des cordes à certains endroit pour descendre, lorsqu’on ne se met pas sur les fesses pour descendre une « marche »… Certains d’entre nous arriveront toutefois à vaincre et leur vertige et à être agréablement récompensée par un bain de mer ! On est 4 sur la plage !
Et puis, bien sûr, il faudra remonter ! (35 minutes pour remonter… alors que nous en avions mis 55 pour descendre)

IMG_8468 DSCF2888 DSCF2902 DSCF2932 DSCF2926 Stitched Panorama DSCF2937 IMG_8492 Stitched Panorama DSCF2954

Autant dire que notre programme de soirée se limitera à une douche, une bière (c’est bon pour les toxines !) et un couché tôt !

IMG_8502 DSCF2957

Le lendemain, on est reparti ! Direction Kabak, c’est à 10km, par un sentier accidenté le long de la côte qui monte et qui descend, et qui monte et monte et redescend un peu…
Mais pareil que la veille, une jolie plage nous attend heureusement à l’arrivée ! Quel plaisir de se baigner après 4h de marche !

Stitched Panorama Stitched Panorama DSCF2971 Stitched Panorama DSCF2970 DSCF2978 IMG_3762 DSCF2981

On rentre à l’auberge en dolmuş, puis douche / bière devant le coucher de soleil au-dessus de la vallée des papillons / coucher tôt !

DSCF2991

 

Note 1 : Le temps y est splendide, le linge plié mouillé à Köyceğiz fini de sécher sur le balcon.

IMG_8467

17 thoughts on “Sur la Route de Lucien

  1. C’est quoi cette genouillère ? tu t’es pas fait de vilains bobos depuis le départ sans nous le dire ? Très jolies les photos, ça a un air de calanques « marseillaises »

ça vous inspire?