en-bourlingue

Un voyage en Chine

Et nous revoilà à la frontière chinoise.
Comme la dernière fois, on fait le pari risqué de rentrer dans ce pays – aux douaniers suspicieux – par la frontière terrestre.DSCF2749 Entre temps, nous avons perdu pas mal de poids, la situation géopolitique globale a évolué… et la barbe de Brice a poussé. Tout ceci conduisant les douaniers chinois à se méfier d’un type avec autant de visa du Moyen-Orient et Asie Centrale, et qu’on ne reconnait plus sur la photo.
Et puis, la Chine étant toujours ce qu’elle est, les-dits douaniers ne sont pas anglophones pour un sou, et le seul qui balbutie quelques palabres rosbif n’écoute pas vraiment nos réponses.
Euh… il n’a pas trop l’air de comprendre ce qu’on dit là. On pense que ce manque de communication fait que nos deux interlocuteurs se montent un peu le bourrichon, pensant certainement que l’Iran, c’est l’Irak ; et que l’Ouzbékistan, ça doit être l’Afghanistan…
Bref, ils devaient s’ennuyer – on ne voit pas beaucoup d’étrangers à cette frontière – et après une bonne heure d’inspection à la loupe, et à la lumière ultraviolet de nos passeports, nos visas fraîchement édités la veille, de notre billet d’avion de retour (il a notamment fallu lui expliquer que si on a bien un visa de 30 jours, il est possible de l’étendre en Chine), et un examen de la paume de nos mains (??) par le plus zélé des deux – qui ne voulait vraiment pas nous laisser passer – on peut enfin avoir une nouveau tampon d’entrée dans notre passeport.
中国欢迎您 !DSCF275015 mois après l’avoir quitté, nous retournons dans le Sud du Yunnan, et la région de JingHong, riche en minorités diverses. Pour rejoindre la ville, on emprunte 150 km en stop d’une nationale surélevée, ponctuée de très nombreux tunnels pour traverser plein de montagnes dont les versants sont dédiés à la culture de la banane et du caoutchouc.
De l’autre côté de la vallée, on est déjà en train de dédoubler la route à coup de dynamitage, de bulldozers, et de tunnelier…
C’est la Chine : ce pays qui va si vite pour satisfaire aux besoins de sa population si importante et à la demande grandissant continuelle.DSCF2771 DSCF2772 Stitched PanoramaDSCF2818DSCF2896 DSCF2897 DSCF2898En revenant à JingHong, on se replonge dans ce pays continent, ce petit monde.
(et quel choc par rapport à l’humble et nonchanlant Laos que nous quittons tout juste)
On retrouve donc – subjectivement parlant – les gens qui crient, qui crachent, les infrastructures et constructions démesurées, l’opulence dans le choix, la modernité et son confort, mais aussi le bruit, l’indifférence, la crasse, le manque de savon dans des toilettes qui sont, on le rappelle, les plus dégoûtants de tous ceux traversés en 25 mois (le défaut de chasse d’eau souvent ainsi que celui de porte… et donc d’intimité)Stitched PanoramaDSCF1138 Stitched Panorama, et enfin le manque notoire de classe des Chinois notamment dans la manière de s’habiller et de se comporter, et souvent de respect.

Stitched PanoramaDSCF2780 DSCF2784 DSCF2793 DSCF2799 DSCF2807DSCF2819Mais, mais, mais… on est contents de revoir cette curiosité bonne enfant des Chinois, jovialement étonnés au premier mot de mandarin prononcé par un laowai, cette simplicité dans les rapports – qui nous apparaît apriori rustre… et puis la nourriture chinoise !
Bon retour au paradis de la bouffe de rue.
À JingHong, nous nous ferons de super repas pour quelques dizaines de centimes.
On a l’embarras du choix !DSCF2753On se souvient que cette ville n’était pas désagréable pour une ville chinoise.
Arborée et verte, son climat tropical rend propice la culture botanique et maraichère en tout genre.
Si l’année passée, nous avions visité le parc tropical de Menglun, cette fois, nous irons avec plaisir déambuler dans le jardin botanique de la ville (qui comme tout site touristique chinois fait payer le prix fort aux visiteurs).Stitched Panorama DSCF2832 DSCF1122 DSCF1124 Stitched Panorama DSCF2855

Mais JingHong n’est qu’une étape, et il nous faut finalement laisser le Mékong (ici appelé le LanCangJiang – le fleuve aux vagues bleues foncées – on dirait plutôt marron comme couleur que bleu…) derrière nous pour le Nord montagneux du Yunnan.
Pour rejoindre ces plateaux arides tibétains, il nous faut traverser cette région grande comme les 4/5 de la France aux multiples facettes géographiques, culturelles et ethniques.
Ainsi, pour ne pas repasser inutilement par sa capitale KunMing, nous prenons un bus direct.DSCF2910 DSCF2920

Et après quelques dizaines de kilomètres sur l’autoroute bordée de plantations de thé en coteaux (notamment le Pu’Er), nous bifurquons pour emprunter une petite route de montagne… et s’enfoncer dans une Chine que nous ne connaissions pas.

Quel merveilleux voyage nous avons pu faire sur ces routes zigzaguant le long des vallées de fleuves.Stitched Panorama Stitched Panorama Stitched Panorama DSCF3107 DSCF3234 DSCF3240Cette Chine préservée du développement à outrance, du fait de son pauvre réseau routier, nous est apparue comme un des greniers du pays.
Des villages comme nous n’en avions jamais vu, loin des bourgs « photoshoppés » et sans âme qui attirent les innombrables touristes.
Des maisons aux murs en briques de terre et aux toits pointus. Des tuiles anthracites, des peintures patinées, des structures en bois.S0553186 S0151201 DSCF3035 DSCF2923 DSCF2972 S0082960 Des villages authentiques, comme on avait envie d’en voir, entourés de rizières et plantations en tout genre.
Les petits potagers feront place, plus tard, dans la vallée, à d’immenses parcelles agricoles. Pastèques, tomates, choux et salades, cannes à sucre, bananes, piments et poivrons, pommes de terre, … il y a de tout.DSCF2925 Stitched Panorama S0033007 DSCF1143 S0503176

Nous arrivons à Lijiang après 22h de trajet.
Ah oui, c’est grand la Chine, on avait presque oublié !
Il est 7h du matin, nous sommes à plus de 2500m d’altitude, et il fait froid.
Ah oui, ça aussi on avait oublié !

Article publié le 18 mars 2016 à 12 h 49 min. Il apparaît dans la catégorie Asie Orientale, Chine. Sauvegarder le lien permanent. Suivez ici le flux RSS pour cet article.

Une idée, une réflexion, une pensée...

  1. Magoldo dit :

    En tout cas Marion est de plus en plus belle, quant à Brice je ne le savais pas chapardeur
    Bon sejour

    • en-bourlingue dit :

      Il est kleptomane : cuillères, fruits, …! Faut le surveiller!

      • Osteen dit :

        Moi j’ai une vidéo de Brice au Japon, dans un temple, qui illustre comment s’enrichir en échangeant ses petites pièces par de plus grosses déposées en offrande. Je la garde sous le coude au cas où vous devenez riches et célèbres, et me faire offrir des ti-ponchs pour garantir mon silence.

        • en-bourlingue dit :

          Ha ha ha ha ha!!!
          C’est vrai !
          Tout ce que dit Osteen est vrai!

          • dbz dit :

            je comprends pourquoi il n’hésitait pas à manger les figues des maisons historiques de Kashan !

            • Kazou dit :

              Je confirme que tout ce que dit Austin – en tout cas ce qu’il dit dans ce commentaire – est véridique et que j’en suis témoin.
              J’exige donc moi aussi un p’tit punch (pas trop sucré svp).

              Et surtout : A jour de la Bourlingue !! Très bien vos derniers posts. Je kiffe le Laos et Kradieu. Votre séparation avec elle m’a rendu un peu triste…

              Bisous
              A+

  2. Sergio dit :

    Les grosses pierres du jardin botanique sont taillées ?!
    Bises

  3. Star Ac' dit :

    Déjà vu cette vidéo moi

  4. Reeback dit :

    Les premières photos changent radicalement des paysages du Laos. Ca me rappelle le gigantisme rencontré l’été dernier pour mon voyage pro. à Jinan.
    Sur le marché, c’est du fromage qu’on voit ou des variétés de tofu différentes ? Le mec avec sa bassine et le poulet, ça fait flipper tellement c’est crade… un peu comme la rivière toute marron comme si c’était un torrent de boue.
    Bonne continuation en Chine : ce pays immense recèle de nombreuses surprises

  5. serge dit :

    C’est toujours magnifique et en plus c’est le printemps!
    Bises

  6. Eglantine dit :

    Oh, les jolies toilettes, ca nous rappelle des souvenirs de vacances dans le coin… Bonne vadrouille ! Des bisous.
    Ps : qu’ouïs-je, un billet de retour ?

  7. vinclechat dit :

    Tres jolis ces paysages, mais je trouve que ca manqué de details sur le mode de transport. Ce bus direct, assis dur? Clim a fond? Karaoke non stop? Cracheur a chaque rang?
    Sinon on retrouve bien dans votre prose, ces paroles de Max B: Et ce soir, tenons nous la main, ne faison plus qu’un contre les chinois.
    Ce soir, pensons a demain, quand nos petits gamins serons chinois

  8. vinclechat dit :

    Et c’est vrai, il est pour ou ce billet d’avion?

  9. K-Pou dit :

    C´est mignon par chez vous !
    Je sais pas si je suis le seul mais j´avais pas trop envie que vous alliez en Chine 🙂 (Genre c´est un blog « dont vous êtes le héro »)
    Vous voulez pas prendre un pti avion vers les Philippines, et ensuite vous faites en bàteau : Papouasie – îles Salomon – Vanuatu – Fidji – Tonga – Polynésie FR, et BAM, Chile !!

Ca vous inspire?

%d blogueurs aiment cette page :